Ma commune a du coeur

Reims obtient 2 coeurs !

L’opération "Ma commune a du Cœur" s’inscrit dans la dynamique de la Grande Cause Nationale 2016 "Adoptons les gestes qui sauvent".

Reims accède au rang des communes qui ont obtenu le label deux cœurs. Le label créé par l’association RMC/BFM en 2013 et soutenu par l’association Attitude Prévention a pour vocation d’inciter les collectivités locales à se mobiliser contre l’arrêt cardiaque extrahospitalier.

Depuis 2009, la ville de Reims a installé 53 défibrillateurs dans les bâtiments publics tels que gymnases, médiathèques, lieux d’exposition, hôtel de ville et bâtiments des services municipaux, etc. Les derniers bâtiments équipés sont le Cellier et le marché couvert du Boulingrin.

Les communes labellisées sont sélectionnées par un comité d’experts sur la base d’un questionnaire et d’indicateurs évaluant leur mobilisation en matière de formation et de communication autour des bons réflexes. Parmi les critères majeurs : l’’installation de défibrillateurs cardiaques, en tenant compte de leur localisation et leur accessibilité !

Ce comité d’experts est composé de 10 personnalités représentant des collectivités locales, des professionnels de santé, médecins et urgentistes, parmi lesquelles figure Arnaud Robinet, député-maire de Reims. Au total, plus de 150 communes et communautés de communes ont obtenu le label : 60 labellisées 1 cœur, 68 labellisées 2 cœurs et 29 communes labellisées 3 cœurs. A noter que 85 % des communes candidates ont obtenu ce label.

Qu’est-ce qu’un défibrillateur ?

Appareil très simple d’utilisation, il permet de relancer l’activité du cœur par un choc électrique lorsque celui-ci est arrêté. Tout le monde est autorisé légalement à se servir d’un défibrillateur. Mais il est nécessaire de savoir pratiquer un massage cardiaque pour utiliser les défibrillateurs. Chaque année, environ 450 à 500 agents de la Ville, du CCAS et de Grand Reims sont formés dans le cadre du stage « sauveteur secouriste au travail ».

En cas d’arrêt cardiaque, il y a 3 gestes à adopter pour augmenter les chances de survie de la personne : appeler les secours, faire des compressions thoraciques (au rythme de 100 par minute), et suivre les instructions de l’appareil. L’appareil réalise lui-même le diagnostic et déclenche le choc si cela est nécessaire.

A savoir…

Plus de 50 000 personnes meurent chaque année en France d’un arrêt cardiaque. Le taux de survie s’élève à 7.5%. Seulement 15% des Français sont formés aux gestes de premiers secours.

Voici les défibrillateurs que vous pouvez trouver à Reims et au Grand Reims