Ma commune a du coeur

Reims la cité aux 3 coeurs !


La Ville vient d’obtenir le label « Ma Commune a du Cœur », récompensant ses efforts de prévention et de sensibilisation en termes de lutte contre l’arrêt cardiaque.

Avec ce label « 3 cœurs » (la plus haute reconnaissance), c’est toute l’action de la municipalité que la Fondation AJILA, créatrice du label, a souhaité mettre en lumière lors d’une cérémonie organisée le 21 mars dernier.

Pour Isabelle Weill, présidente de la Fondation, « l’objectif, à travers cette initiative, est de convaincre les communes d’agir sur cet enjeu de santé publique, plutôt que de les y contraindre. A la clé, il y a la perspective de sauver chaque année des milliers de vie ». Depuis le lancement de l’opération en 2013, plus de 800 communes ont présenté leur candidature à l’obtention du label et plus de la moitié l’ont obtenu. Ce dernier est attribué aux villes se mobilisant notamment en matière de formation de la population et d’installation de défibrillateurs.

Bon élève, Reims compte ainsi 182 défibrillateurs dans la ville. La Ville a aussi proposé de nombreuses formations en interne, pour ses agents travaillant en contact avec le public. Des formations à destination des habitants ont également eu lieu, tout comme des ateliers animés par les pompiers lors du dernier Forum de la retraite active.
Une mobilisation utile et efficace, à l’image de ce Rémois de 60 ans, victime en décembre dernier d’un arrêt cardiaque à la piscine du quartier Orgeval et qui, grâce entre autres à l’utilisation du défibrillateur présent sur les lieux, a pu être maintenu en vie jusqu’à l’arrivée des secours.

Avec près de 50 000 décès chaque année consécutifs à un arrêt cardiaque, soit en moyenne un toutes les 15 min, le label de la Fondation AJILA rappelle à chaque ville l’indispensable nécessité de prendre à cœur cet enjeu de santé publique.


Le défibrillateur ?

Appareil très simple d’utilisation, il permet de relancer l’activité du cœur par un choc électrique lorsque celui-ci est arrêté. Tout le monde est autorisé légalement à se servir d’un défibrillateur. Mais il est nécessaire de savoir pratiquer un massage cardiaque pour utiliser les défibrillateurs. Chaque année, environ 450 à 500 agents de la Ville, du CCAS et de Grand Reims sont formés dans le cadre du stage « sauveteur secouriste au travail ».

En cas d’arrêt cardiaque, il y a 3 gestes à adopter pour augmenter les chances de survie de la personne : appeler les secours, faire des compressions thoraciques (au rythme de 100 par minute), et suivre les instructions de l’appareil. L’appareil réalise lui-même le diagnostic et déclenche le choc si cela est nécessaire.

Voici les défibrillateurs que vous pouvez trouver à Reims et au Grand Reims