Portrait de quartier

Le périmètre de ce conseil de quartier regroupe quatre secteurs, aménagés à des périodes différentes. Le plus ancien, Jean Jaurès, a été créé au XVIIIe siècle tandis que le secteur des Epinettes a été construit à partir des années 1960. Autant dire que le quartier a une histoire derrière lui !

Un quartier aux multiples facettes

Le quartier, véritable concentré des évolutions dans la manière d’aménager les villes, étonne par sa diversité à la fois en termes d’ambiance et d’architecture. Arpenter la longue avenue Jean Jaurès le dimanche, jour de marché, pour bifurquer ensuite rue du Chalet et visiter l'ancienne cité-jardin à proximité des immeubles d’habitation permet de témoigner des multiples facettes du quartier !

On le voit, l’ambiance va de pair avec l’architecture. Sur ce point, la variété est de mise. Les secteurs Cernay, Jamin et Jaurès (les plus anciens du quartier) accueillent essentiellement des maisons de ville et des immeubles anciens caractéristiques des faubourgs. Anecdote intéressante : à l’origine seules quelques fermes existaient rue de Cernay. A la fin du XIXe siècle, cette voie s’urbanise pour accueillir des petits commerces et des habitations pour la classe ouvrière. Aujourd’hui, ce secteur qui n’accueille quasiment que des logements individuels… est le plus dense de la ville.

Le quartier est aussi constitué d’immeubles d'habitation à loyer modéré, construits dans les années 1960-1970, comme dans le secteur Chalet-Solférino. Les Epinettes accueillent aussi un certain nombre de logements collectifs dont certains ont été récemment réhabilités ou renouvelés, notamment dans le secteur des Hauts de Jean Jaurès. Des programmes en accession sociale à la propriété ont récemment été développés dans ce secteur, preuve d’un regain d’attractivité !

Par-delà sa richesse architecturale, le quartier est aussi caractérisé par sa dimension familiale (il accueille de nombreux équipements scolaires) et sociale (l’imposant Emmaüs de plus de 3000 m² est implanté aux Epinettes).  

Des activités économiques importantes

L’économie est une autre facette du quartier, qui dispose de plusieurs zones d’activités contribuant à son dynamisme.

Les activités industrielles sont principalement développées dans la zone du « Port Sec », près de la salle de concert La Cartonnerie, qui œuvre à la renommée de la Jeune Scène Nationale Rémoise. La zone, située à 1 km du centre-ville, bénéficie de sa proximité avec les réseaux de transport.

La deuxième zone d’activité d’importance, la « distripôle Nord-Est » s’étend sur 43 ha et accueille 125 établissements !

 

Des transformations menées à bien… et des évolutions à prévoir

Depuis une dizaine d’années, par petites touches, le quartier évolue. Le secteur Dauphinot, ancienne friche industrielle, a été entièrement transformé. Il accueille désormais des petits immeubles collectifs, des maisons de ville… et un parc, inauguré il y a quelques années. 

Le secteur Epinettes bénéficie quant à lui, depuis 2004, d’un Programme de Rénovation Urbaine qui vise notamment à renouveler l’habitat. Différentes opérations de démolition/reconstruction ont été réalisées afin d’embellir le secteur et d’améliorer le cadre de vie des habitants. Inscrit sur la liste des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville pour la période 2015-2020, il va poursuivre son évolution. Le secteur Chalet-Solferino, inscrit lui aussi sur cette liste, sera amené à se transformer dans les prochaines années.

Dernier changement à venir (et pas des moindres !), l’ancien site industriel Remafer est l’actuel terrain d’un projet d’éco-quartier qui associera aux programmes de logements, des équipements, des services et des commerces de proximité basse consommation.

 

 

Les habitants du quartier sont des acteurs à part entière de son évolution. Vous souhaitez vous impliquer pour celui-ci ? Allez consulter la page de présentation du conseil de quartier Cernay - Epinettes - Jamin - Jaurès et rejoignez-le si le coeur vous en dit !