Portrait de quartier

Extension du cœur de ville, Charles Arnould - Clairmarais poursuit son évolution. Transformation urbaine, nouveaux logements, projets de développement économique, Charles Arnould - Clairmarais est un quartier amené à bouger à Reims !

Une cité-jardin et un secteur d'affaires

Le quartier est composé de deux secteurs aux caractéristiques complémentaires.

Le secteur Charles Arnould concentre une part importante de logements individuels et est essentiellement résidentiel. Fait à noter, il accueille la toute première cité-jardin rémoise, la plus importante après le Chemin Vert ! Elle se présentait sous la forme de maisons en bandes de style breton ou normand avec des terrains de jeux à proximité des îlots et d'un petit centre commercial. Le visage de la cité-jardin a bien évolué jusqu'à nos jours puisque les maisons ayant conservé leurs styles traditionnels sont aujourd'hui assez rares. L'ancienne Maison Commune abrite actuellement la Maison des Compagnons du Devoir.

Clairmarais, quant à lui, est d'abord connu pour avoir été le lieu où fut signé l'acte de reddition avec l'Allemagne le 7 mai 1945. C'est dans le Collège Technique et Moderne, aujourd'hui le lycée Roosevelt, où tout se déroula, comme vous pourrez le découvrir au musée de la Reddition. Au début du XXe siècle, le secteur, essentiellement marqué par de l'habitat collectif, accueille de nombreuses entreprises industrielles et les quelques grandes succursales de la ville, dont certains établissements "Goulet Turpin" et les "Comptoirs Français".

Progressivement, les industries disparaissent du quartier pour se regrouper dans de nouvelles zones... et de grandes friches apparaissent. L'idée est alors d'attirer des activités de services et de faire de Clairmarais un futur quartier d'affaires. Avec l'arrivée du TGV en 2007, le secteur est restructuré, la transformation est de plus en plus visible. Hôtels, bureaux, logements et commerces voient progressivement le jour. Aujourd'hui, Clairmarais a gagné en attractivité. Le secteur de la gare s'impose même comme l'un des lieux incontournable des covoitureurs !

 

Des évolutions à venir

Le quartier dispose d'un fort potentiel de développement. Certains terrains, actuellement sans fonction, ne demandent qu'à accueillir de nouveaux projets.

A Clairmarais, la recomposition du secteur Courcelles et la reconversion des sites qui accueillaient autrefois Jacob Delafon, Socatrem et Parchimiy permettront à coup sûr de donner un nouveau visage à ce secteur !

A Charles Arnould, le boulevard a été récemment reconfiguré et accueille désormais une bande cyclable sur les trottoirs. L'îlot Jardel va lui aussi connaître des évolutions, avec un remplacement d'une partie des habitations. Notons pour finir que c'est à Charles Arnould que la nouvelle patinoire a trouvé sa place, sur les terrains de sport du boulevard Albert 1er !