Portrait de quartier

Au nord du cœur de ville, le quartier Laon-Zola - Neufchâtel - Orgeval déborde de lieux bien connus des Rémois, de l’avenue de Laon au stade Georges Hebert, en passant par les places Luton et Amélie Doublié. Ayant profité des grands projets urbains (tramway, rénovation urbaine, aménagement des espaces publics), le quartier a changé… et en mieux !

Une urbanisation progressive

L’urbanisation du quartier Laon - Zola débute vers la moitié du XIXè siècle. Structuré autour de la célèbre avenue de Laon, il était possible d’y trouver jusqu’aux années 1980 tous types de commerces : magasins de confection, chapeliers, horlogers, cordonniers, cafés, boulangers… 

Le secteur Trois Piliers, limitrophe de Laon – Zola, trouve l’origine de son nom dans les vestiges d’un monument gallo-romain, dont il reste trois piliers (sur quatre à l’origine). Il accueille la sympathique place Amélie Doublié, bien appréciée des habitants. Avis à ceux qui souhaiteraient connaître les curiosités du secteur : procurez-vous le Cafouin, le fameux journal réalisé à la Maison de quartier des Trois Piliers !

La variété des constructions est de mise dans le quartier : immeubles anciens, grands ensembles (dans le secteur Desbureaux par exemple) et maisons de ville, notamment dans la cité-jardin Brimontel et la cité du Dépôt.

Dans les années 1960, le quartier s’étend vers le nord et donne naissance à un nouveau secteur : Orgeval. Construit initialement au lieu-dit la Noue d’Orgeval, celui-ci concentre très vite de nombreux immeubles d’habitation à loyers modérés. En 1963, 27 immeubles de 2 361 logements sont construits ! Orgeval se compose de trois secteurs distincts

  • le secteur Poincaré-Charpentier, ensemble d’immeubles qui convergent vers quatre copropriétés autour de la place de Fermat ; 
  • le secteur Charles Roche, qui accueille des hauts immeubles d’habitation ;
  • le secteur Neufchâtel, à l’est, composé essentiellement de petits collectifs et de pavillons.

Un quartier qui a changé

On peut citer deux projets majeurs qui ont contribué à faire évoluer le quartier.

Tout d’abord, le Programme de Rénovation Urbaine d’Orgeval qui, en s’axant sur le renouvellement et la réhabilitation des immeubles d’habitation,  le réaménagement des espaces publics et le développement de commerces et services de proximité, a permis de revaloriser le secteur et d’améliorer le cadre de vie des habitants. L’inscription du secteur sur la liste des quartiers d’intérêt national du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain va permettre de poursuivre les efforts pour le dynamiser et l’embellir davantage (avec la réfection de la place Pierre de Fermat par exemple).

Ensuite, l’arrivée du tramway en 2011 (qui traverse tout le quartier) a permis de repenser certains espaces et d’aménager de nouvelles places publiques. Désormais, flâner devant de l’église Saint-Thomas est un plaisir !  

D’autres projets pourraient encore être évoqués : l’aménagement du parc Pozzo di Borgo (avec sa fontaine sèche), inauguré en 2013, l’installation de la friche artistique la Fileuse, l’ouverture de la nouvelle Maison de Santé à Orgeval, et celle, prochaine de la nouvelle Maison de quartier.

Vous le voyez, le quartier a changé…Et pas d’inquiétude, certains secteurs vont continuer d’évoluer !

LE QUARTIER :

19 395 habitants
11% de la population

-> Accéder aux quartiers de la ville avec le plan interactif.

-> Accéder à la maison de quartier Orgeval