La Magnifique Society

La Cartonnerie et Césaré s’associent et vous présentent la première édition d’un festival d’envergure du 16 au 21 mai 2017 au parc de Champagne. 6 jours de festivals : 3 jours d'Avant-garde, 3 jours de Magnifique Society.

La Magnifique Society mise cette année sur des références classieuses comme Camille, Gregory Porter ou Agnes Obel, des valeurs sûres électros telles que Vitalic et Moderat mais aussi sur des newcomers qui viendront bousculer le cadre champêtre du Parc de Champagne avec le hip-hop punk hardcore de Show Me The Body, le rappeur estonien Tommy Ca$h ou encore la pop ensoleillée de Parcels.

Quant à la nouvelle garde française, elle se porte comme un charme. Preuve en est avec ses représentants les plus existants du moment ; Her, Requin Chagrin, Paradis, ou l’enfant du pays Fishbach. L’élégance et le raffinement constituent la trame de fond de cette Magnifique Society et le cadre séduisant de Reims y contribue en de multiples manières. Urbain et historique au travers des rendez-vous proposés par l’Avant-garde en début de semaine, puis bucolique pour le point d’orgue du week end au Parc de Champagne, c’est un environnement bigarré et singulier qu’il vous est proposé de découvrir.

Des lieux prestigieux à l'honneur
Plusieurs sites prestigieux du patrimoine rémois sont investis par le festival et participent à l’inscription de La Magnifique Society dans son territoire tant historique que patrimonial et touristique. C’est au coeur de l’ancien forum de la ville antique de Reims, sous les voutes et entre les piliers de pierre de de la galerie souterraine le Cryptoportique, que sonnera le coup d’envoi officiel du festival. Puis, de cafés en galeries et autres lieux vivants du centre-ville, les festivaliers seront invités à rejoindre le Palais de Tau, lieu de résidence des archevêques de Reims et jouxtant la célèbre cathédrale. Reliquaires du Palais, le talisman de Charlemagne et le calice de saint Remi vibreront au son du concert consacré au répertoire de Philippe Glass, l’ancienne résidence royale rappelant par la même occasion que la cité des sacres n’a jamais aussi bien porté son nom.

Le Parc de Champagne
L’équipe de la Cartonnerie travaille depuis déjà un an sur une configuration du Parc de Champagne surprenante. Partant du principe que de la contrainte nait la liberté, nous avons souhaité investir le Parc d’une manière inattendue.

Le décor naturel de notre saga, l’écrin soigné qui accueillera le point d’orgue du festival avec ses trois jours de festivités se trouve à quelques encablures du centre-ville, sur les hauteurs de la ville, proche des vignes et des caves des plus grandes maisons de Champagne. Ecrin soigné, le Parc de Champagne est un magnifique terrain de jeu. Jardin remarquable, il offre un cadre paysagé et arboré inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Les différents ateliers, stands gastronomiques et les scènes de La Magnifique Society trouveront ainsi leurs places entre clairières, grands espaces et arbres centenaires pour une magnifique et conviviale garden party.

-> Billetterie : découvrez les différents pass disponibles

Le programme :

Vendredi 19 mai

AIR
Voilà vingt ans que le duo formé par Nicolas Godin et Jean-Benoit Dunkel représente la France et tout ce qu’elle a de chic et de distingué, en distillant des mélodies suaves dans le monde entier. La musique contemplative de AIR est immanquablement une rencontre avec la nuit, un instant de grâce suspendu, hors du temps. Pour cette première Magnifique Society, Air vous donne rendez-vous sous la voûte céleste du Parc de Champagne.

MODERAT
MODERAT est l'union sacrée des géniaux producteurs Modeselektor + Apparat et l'incarnation absolue du son électronique berlinois. Après avoir signé la bande originale du film Laurence Anyways de Xavier Dolan avec le titre “A New Error”, Moderat publie l’année suivante l’album “II” où le punch rythmique des uns (la touche Modeselektor) et la finesse atmosphérique de l’autre (l'enveloppant Apparat) se combinent à merveille. Le trio allemand est finalement de retour avec un troisième album, “III”, et élargit sans relâche le spectre d'une électro toujours plus culte.

AGNES OBEL
Pianiste de formation classique, la belle AGNES OBEL confirme son statut de grande artiste pop. Danoise vivant à Berlin, chantant en anglais, disque de platine en France, populaire de l’Espagne aux Pays-Bas, elle incarne une forme de quintessence musicale européenne. « Une musique de chambre qui ouvre les fenêtres en grand ». Une voix comme instrument central qui n'en finit pas de révéler, avec grâce, sa délicatesse et ses multiples facettes. Un univers onirique qui occupe tout l'espace et n'en a pas fini de vous ensorceler. Avec classe.

TRENTEMØLLER
Anders TRENTEMØLLER (aussi appelé P.O.Q ou Businessman) débute il y a 20 ans dans les clubs de house danois avant de s’en éloigner et de se construire une carrière solo. Après une dizaine d’albums, le gaillard garde une carrure solide, un teint frais et un look discret du haut de ses 44 ans. Affable sans trop en faire dans son dernier opus « Fixion », Trentemøller évoque ses influences (post-) punk, de Siouxsie & The Banshees à Depeche Mode et promet une envolée magnifique le vendredi au Parc de Champagne.

LORENZO
Auto-proclamé “empereur du sale”, Lorenzo est l’un des ressortissants de la nouvelle scène anti-sérieuse du rap français. Si ses aïeux Disiz la peste et le Klub des Loseurs respectaient notre ami Besherelle, LORENZO fait le choix assumé de garnir son réseau d’une orthographe 3.0. Programmé au Printemps de Bourges et à Dour, M. Lorenzo débute sa tournée en grand et décorera le Parc de Champagne de ses freestyle décalés... Préparez vos zigomatik !

ALLTTA (20SYL & MR. J. MEDEIROS)
C2C et Hocus Pocus sont des noms qui vous parlent ? ALLTTA est né de la rencontre de deux personnages du hip hop international : à ma droite l’Américain Mr J.Medeiros, MC des fabuleux Procussions, chanteur au sein de Knives, groupe de hip hop funk, producteur et auteur d’un premier solo aventureux il y a quelques années. A ma gauche le Français 20syl, 4 albums au compteur avec son projet Hocus Pocus, producteur et membre de C2C, les 4 Dj’s-scratcheurs quatre fois vainqueurs du DMC world championship, et auteurs de l’acclamé album « Tetr4 » (4 victoires de la musique ainsi qu’un double album de platine), également producteur et remixeur de Kendrick Lamar, Ed Sheeran, ou Schoolboy Q.

BON ENTENDEUR
Le collectif d’électro chill BON ENTENDEUR a fait du “made in France” sa marque de fabrique. Quand Bon Entendeur ne fait pas tonner Jacques Chirac sur du Gil Scott Heron, il fait groover Jean Reno sur du Stevie Wonder. Le secret de leurs dj sets ? Un mix dingue et proportionné entre Funk, Disco, Deep, voire Tech house, et des sons un peu plus chill. Il n’y a pas de modèle prédéfini, ces ambitieux « so frenchy » peuvent tout faire basculer dans une dynamique plus tranquille ou plus « énervée », plus disco ou plus hip-hop. Vous avez besoin d’une bande son pour le festival ? Ne bougez pas, Bon Entendeur est là.

TALISCO
TALISCO
est originaire de Bordeaux et nous livre "Capitol Vision" un nouvel album sorti en janvier 2017 qui mélange electro folk et rock. Jérôme Amandi, chanteur du groupe, a fait un chemin depuis son premier EP en 2013 « Home ». A cette époque déjà, il créait des clips, notamment celui de « Run » dans un univers aux airs de Tarantino. Depuis, Talisco navigue dans les festivals et offre à son public une musique toujours plus innovante associant des genres parfois aux antipodes des mixages habituels, mais que Talisco sait parfaitement adapter.

Samedi 20 mai :

VITALIC (ODC LIVE)
Depuis une bonne quinzaine d'années, VITALIC s'est employé à redéfinir l'electro à la sauce française, imposant sa patte inimitable, énergique et mélodique grâce à des titres aujourd'hui reconnus comme des classiques de la club culture. Non content d'avoir inspiré et réveillé une scène française en léthargie depuis les belles heures de la french touch, Vitalic repositionne avec éélgance la France sur la carte des machines à danser. Un light show digne du cube d’Etienne de Crécy ou de la pyramide de Daft Punk qui promet énergie irrésistible, euphorie contagieuse et dancefloor incandescent. Orgie sonore en perspective !

GREGORY PORTER
Dernier album en date, « Take Me to the Alley » apporte une nouvelle preuve irréfutable de l’importance de l’oeuvre de GREGORY PORTER, l’artiste parvenant encore une fois à résoudre cette équation en apparence insoluble : être le porte- voix de notre époque tout faisant preuve de la plus grande fidélité à l’égard de la tradition jazz et soul. Alchimiste musical, Gregory Porter pioche ses références dans l’intime – quand son fils lui inspire des morceaux au groove irrésistible – ou lorgne du côté de l’électro house quand il fait appel à Disclosure, tout en restant fidèle aux compositions qu’il réalise avec son noyau dur de musiciens. La promesse d’un live classieux dans notre écrin magnifique.

JACQUES
Du tuyau d'arrosage aux bruits de circulation, tout peut être beau tant qu'il est bien utilisé. JACQUES Auberger ne s'y est pas trompé et, en bon petit génie de l'électro, ne se prive pas de mélanger des sons trouvés sur Internet et des bruits captés dans la vie de tous les jours. Un electro trés "Do It Yourself" pour un artiste bricolo à la tonsure nouvelle génération qui triture le dancefloor pour le rendre au dancefloor.

PARCELS
Funk « langoureux » ou « pop » plutôt élaborée, on dirait même d’eux qu’ils composent une musique « soignée ». Le groupe australo/allemand PARCELS se démarque avec ses cinq jeunes artistes à l’allure décontractée mais surtout envahis par un talent et une soif de créer une musique doucement électrique. Leur dernier EP « Hideout » sorti le 27 janvier 2017, mélange électro, synthé, disco et house, toujours sous la coupe d’une ambiance pop qui fait du groupe d’éphèbes, un incontournable de la musique allemande.

SLEAFORD MODS
Si la troisième saison de This is England devait se tourner un jour et qu’elle se situe en 2017, la musique de SLEAFORD MODS en serait forcément la bande son. Sleaford Mods c’est le groupe le plus désinvolte que cette chère vieille Angleterre ait vu naitre depuis les Sex Pistols. Le duo crache des morceaux minimalistes punk portés par le flow de Jason Williamson et l'éternel pas de danse nonchalant d'Andrew Fearn. Un concert de Sleaford Mods est toujours un clash… Une claque que l’Angleterre tourne à la face du monde pour nous rappeler cet adage : "Punk’s not dead !"

THEE OH SEES
THEE OH SEES
et son leader John Dwyer ont fait naître de nombreuses vocations de rockers en France et de par le monde. Depuis plus de 20 ans, Dwyer au sein de Thee Oh Sees et sur ces autres side projects n'a de cesse de réinterroger le son du garage et cela force le respect. De la formation des débuts un tantinet "poppy" et solaire au line-up d'aujourd'hui davantage tourné vers le stoner, Thee Oh Sees n'a jamais failli à sa réputation de bêtes de scène. Il n'y a qu'à regarder le public pogotant joyeusement devant la scène lors de chacune de leur s prestations. Claque visuelle et sonore garantie.

PARADIS
Victorieux d’avoir envahi les ondes des radios françaises avec leurs refrains entêtants « Garde le Pour Toi » et « Toi Et Moi », PARADIS est déjà fort de quelques maxis et EP diffusés ces deux dernières années. En 2016, le duo sort enfin l’album « Recto Verso ». Collabos d’Alain Chamfort et Christine & The Queens, Simon Mény et Pierre Rousseau allient leur chant mielleux à des compositions clairement électro. Et ce n’est pas un hasard : le duo est porté par le DJ New Yorkais Tim Sweeny sous le label « Beats In Space ». Un groupe à suivre, et à voir sur scène, dans une bulle tout près des arbres du Parc de Champagne…

GROUP DOUEH & CHEVEU
À ma droite, CHEVEU, un trio français qui ne cesse de bousculer les œillères en inventant une bande-son aux limites de bien des genres. À ma gauche, GROUP DOUEH, un combo saharien qui enjambe les frontières des styles, en percutant la tradition de trouvailles inédites. Au centre : GROUP DOUEH & CHEVEU, duo le plus surréaliste que Born Bad Records ait vu naître en 2016. Un sound-clash entre deux univers situés à des années-lumière dans la galaxie musicale qui créera un big-bang enchanteur le samedi 20 mai au Parc de Champagne…

REQUIN CHAGRIN
Sur les pas de La Femme, REQUIN CHAGRIN fait perler sur ses titres des larmes de douceur pop psyché. Très vite repéré par La Souterraine quelques jours après la mise en ligne de leur authentique "Adelaïde", le groupe est adoublé d’Etienne Daho et s’approprie des mélodies 60’s typées sunshine avec un son ‘shoegaze’ qu’on n’avait plus entendu dans depuis le début des années 90’s…

TOMMY CA$H
Avec sa musique, le jeune estonien TOMMY CA$H incarne une sorte d’appel à la rébellion, ou du moins une forme de révolte. Un rap dérangeant, mûri à l’influence de The Eminem Show mais qui laisse vite place à une addiction puissante : un goût insatiable pour sa musique extra-terrestre, son univers visuel d’un autre monde et son style unique. On pense forcément au rap de Die Antwoord, avec des productions sombres d’un monde sans espoir qui a quand même envie de se marrer. Internet l’a déjà adopté, venez découvrir sa créativité sans limite.

SHOW ME THE BODY
Amateurs de hip-hop et de hardcore, les New-Yorkais SHOW ME THE BODY proposent une musique suscitant tantôt l’euphorie, tantôt la stupeur. C’est l’une des formations des plus excitantes de la scène indépendante new-yorkaise. Chants hip-hop, guitares no-wave et violences hardcores, tout y est dosé avec talent et inspiration. Le sale trio dévore la scène avec la fougue adolescente des premiers Beastie Boys et vous laisseront KO debout dès les premiers morceaux.

BCUC
BCUC
. Ils appellent leur musique “africangungungu”. On ne sait pas bien ce que c’est, mais il suffit d’écouter pour se prendre une énorme baffe (et une énorme basse) dans la face, et dans les jambes. Des rythmes traditionnels Nguni et Tsonga, propulsés par une basse méchante et des voix entre soul et punk-rock, d’une intensité comme on n’en trouve plus dans la soul ni le punk-rock.

ALEX CAMERON
Génie australien à l’origine de la bande originale d’ « Into The Wild », ALEX CAMERON est d’abord au centre du groupe sophistiqué Seekae avant de créer un projet solo dont le succès n’aurait pu jamais voir le jour. Signé en 2014 par le label « Secretly Canadian », Alex Cameron finit par imposer ses mélodies synth-pop et sa country de téléphérique sur le vieux continent. L’album « Jumping The Shark » est une réussite inattendue pour l’artiste minimaliste à la dégaine de vampire en cuir qui surprendra la scène de La Magnifique Society.

BON GAMIN (ICHON, MYTH SYZER, LOVENI)
Faites place aux outsiders du rap français ! Le collectif de rappeurs parisiens BON GAMIN est perçu en marge de la scène française mais semble bien avoir trouvé ses marques et un succès florissant. Avec leur dernier titre « Michael Schumacher » Ichon rejoint Myth Syzer et Loveni pour une composition qui reprend un ton plus suggestif et symbolique : un élan prometteur pour le trio qui n’a pas fini d’épater. À vos marques, bon enfant et bon gamin, départ le samedi 20 mai au Parc de Champagne !

BLACK BONES
Anthonin Ternant est selon Guillaume Brière de The Shoes, “le meilleur d’entre nous”… À savoir le songwriter le plus doué toutes générations confondues de ce qu’a pu compter la scène rémoise. Après l’aventure des Bewitched Hands, Anthonin Ternant s’est lancé dans, non pas projet un peu fou, mais trois : Angel, The Wolf Under the Moon et Black Bones. C’est dans cette dernière configuration qu’il livrera sur ses terres de Champagne un concert d’anthologie à n’en pas douter. BLACK BONES est un groupe qui innove. Ses chorégraphies sur fond de match de baseball ferainet presque oublier la classe et l’élégance de leurs chansons !

BOYS NOIZE
BOYZ NOIZE
a déjà passé plus la moitié de sa vie à être l’un des producteurs et Djs les plus respectés que recèlent notre planète. Depuis 15 ans, l’aventure électronique de Boys Noize l’emmène des plus grandes scènes internationales à des collaborations prestigieuses (avec Tiga, TEED, Skrillex voire même Chilly Gonzales), jusqu’à la création de son propre label : Boys Noize Records qui regroupe une vingtaine d’artistes (SCNTST, Djedjotronic, Strip Steve...). C’est assurément l’un des meilleurs dj’s au monde et c’est une grande satisfaction pour cette pre-mière Magnifique Society que de le recevoir sous les étoiles du Parc du Champagne.

Dimanche 21 mai :

JAMIE CULLUM
Avec un Grammy, deux Golden Globe, deux GQ Man of the Year, et de nombreux autres prix, JAMIE CULLUM connait un succès mondial. Le plus célèbre jazzman anglais a déjà vendu 10 millions d’albums à travers le monde. Mais c'est pourtant bien au coeur du Parc de Champagne qu'il viendra démontrer son habilité à mélanger les genres du jazz, de la pop et du rock. Pépite jazz, musicien de talent, voix de crooner et performance scénique assurée... il finira, sans aucun de doute, de conquérir ceux qui seraient passés à côté de son charme phénoménal

CAMILLE
Björk française ? Icône bo-bo, idole d’un jour ou grande gamine bourrée de talent ? En fait, CAMILLE serait plutôt du genre résolument inclassable. La chanteuse chevronnée annonce son grand retour et n'a besoin de personne pour confirmer ses immenses qualités. Sur scène, qui d'autre qu'elle pour nous dire avec légèreté et petits sourires ces histoires d'amour qui font mal ou qui font rire? Avec sa musique aux frontières de l'intimisme, de BO d'un vieux ciné-club, elle peut avoir envie de danser ou de nous susurrer à l'oreille la fraîcheur de ses textes. Un come-back attendu, singulièrement audacieux et d'ors et déjà éclatant.

MØME
MØME
est un voyageur, au sens propre comme au figuré. Son inspiration, il la trouve du côté de l’Australie où il arpente les côtes dans son van transformé en home-studio entre deux sessions de surf. Une mode de vie/ composition qui sied bien à sa musique : la chillwave, dont les producteurs Flume et Chet Faker en sont les leaders incontestables. C’est bien le fait de se perdre dans le pays – l’Australie sur Aloha, les routes de France sur Panorama – qui façonne la chillwave de Møme, tout comme son univers musical très large : le jazz, la French touch, les guitaristes tels que John Buttler, sa formation au Conservatoire de Nice derrière le piano et sa quête de nouvelles sonorités sur Soundcloud.

LESCOP
En 2012, la France se baladait dans « La Forêt » au rythme d’une houpe mélodique offerte par le chanteur et compositeur inspiré LESCOP. Comparé à Etienne Daho, le musicien signé chez Pop Noire/Virgin nous revient quatre ans plus tard avec « Echo », un second album produit par Johnny Hostile, qui suit Lescop depuis ses débuts. Cet création prend des airs de road movie et nous plonge dans les pérégrinations de David Palmer, un personnage aussi trouble que fascinant. À la manière de David Bowie, Lescop se construit ici un avatar, nous montre une facette plus assurée et rugueuse de lui-même.

FISHBACH
On n’avait pas vu pareil envol depuis longtemps. Victorieuse aux Inouïs du Printemps de Bourges, lauréate du Fair, chargée par les Trans Musicales de Rennes de leur création annuelle.... FISHBACH est partout, et partout elle trouble. Dans une époque où la pop s’acharne à être sage et droite, elle ose le bizarre, la diagonale, la torsion mais sans jamais perdre de vue les évidences de la séduction mélodique ou la clarté des sentiments. Révélée il y a tout juste un an avec l’intense single Mortel, l'enfin du pays, impose d’emblée un chant particulier, à la fois surprenant et familier. On croit parfois au retour du slow rétro-futuriste, à des rêveries 80s.'

HER
HER
pourrait bien être The next big thing de 2017. Les raisons ? Une pop lascive flirtant avec la soul. Des voix de crooner soul irrésistibles et deux titres underground « Quite Like » et « Five Minutes », passés dans la catégorie « hits internationaux », depuis leur repérage par Pharell Williams ou pour illustrer un clip promo pour la célèbre marque à la pomme. Le duo formé par Victor Solf et Simon Charpentier nous proposera un live qui ne sera pas sans évoquer les maîtres de la soul ;Otis Redding, Shuggie Otis et Al Green, tout comme les artistes actuels : Anderson Paak, Kanye West ou Frank Ocean.

THEY.
Le duo THEY., formé en 2015 par Dante Jones et Drew Love, épaulé par le producteur Timbaland, sort son premier EP « Nü Religion » qui connait un premier succès sulfurant. Leur titre Working for it produit en collaboration avec Zhu et Skrillex figurera dans le top des charts en Australie, en France et au Royaume-Uni. Le duo américain revient en 2017 avec un nouvel album « Nü Religion : Hyena » avec lequel les deux boys viendront réchauffer vos cœurs dans une ambiance R&B pop californienne le dimanche 21 mai prochain.

PAPOOZ
Curieuse pop/folk ensoleillée bourrée de Vitamine C, la musique de PAPOOZ nous fait danser, et pour de vrai. Nommé disque de l’été 2016 par les Inrocks, l’album “Green Juice” d’Armand et Ulysse naît d’une histoire d’amitié et d’une bonne dose de cool. Remarqué pour ses prestations au Printemps de Bourges et à la Maroquinerie, Papooz s’accompagne de Soko pour réaliser la vidéo d’ « Ann Wants to Dance », clip vintage aux plus de 2 millions de vues sur Youtube. Le 21 mai, c’est tout le Parc de Champagne qui succombera…

LITTLE SIMZ
Instruments hip-hop à tendance grime, flow aiguisé et textes percutants : la jeune LITTLE SIMZ possède déjà la marque des plus grands. Déjà repérée par Jay-Z ou Kendrick Lamar, Little Simz est l’une des plus belles révélations du hip-hop britannique. Avec à son actif plusieurs mixtapes et une poignée d’EP’s sortis en toute indépendance et une tournée mondiale avec les plus grandes stars du moment (Anderson Paark, Sza, Kano, Mrs Lauryn Hill...), la rappeuse revient avec un nouvel album « Stealness in Wonderland » qui ravira nos oreilles à son passage au Parc de Champagne.

THYLACINE
Ancien saxophniste, William Rezé aka THYLACINE s’affranchit des codes musicaux classiques en se rapprochant de l’univers de la musique électronique. Secret, Thylacine puise ses influences dans des références telles que Massive Attack, Four tet ou Moderat. Avec des créations à la fois puissantes et émotionnelles, le musicien s’accompagne des projections graphiques de Laetitia Bely en live, et brouillent ensemble la frontière entre dancefloor et voyage intimiste.

Mais aussi ... l'Avant-Garde

Du 16 au 18 mai, différentes installations, performances, conférences, concerts, ateliers dans les différents espaces culturels de la ville.
-> le programme de l'Avant-Garde