22 mesures-clés

Détail des 11 actions proposées par la ville de Reims, en décembre 2014.

-> Voir également les 11 actions de Reims Métropole. (bientôt disponible)

Action 1 :

Pour Arnaud ROBINET, Maire, il s’agit d’« atteindre l’excellence environnementale, de développer un nouveau modèle social et urbain pour offrir aux Rémois un cadre de vie plus sain et plus attractif. » Dans un objectif de réduction des gaz à effet de serre et de maîtrise de l’énergie, la création d'aménagements cyclables à Reims est l’un des aspects du développement des modes de circulation doux dans la ville. Sont ainsi prévus pour 2015 non moins de 10,3 km d'aménagements cyclables. La création du disque vert, sur un autre plan, vise un objectif voisin : favoriser les véhicules propres (hybrides, électriques…), en leur offrant une durée de stationnement gratuit. Une consultation est déjà en cours.

Action 2 :

L’exploitation du jardin « Coup de Pousse », jardin intergénérationnel exploité par des seniors et des écoliers (avec l’aide de l’École des Jardiniers), a repris en septembre. L’action mérite d’être saluée : à la frontière des solidarités, du lien social et du cadre de vie, elle participe d’un urbanisme respectueux de la nature et de l’homme. Par ailleurs, des travaux seront réalisés en 2015 pour doubler la surface du jardin et créer une allée centrale facilitant l’accès des personnes à mobilité réduite. Bientôt, il s’agira donc de 1059 m² entièrement dédiés au jardinage et au lien social à Reims !

Action 3 :

Via son site Internet et ses réseaux sociaux, Reims lancera un appel à projets durables en direction de ses habitants. Le projet lauréat sera choisi par les internautes et, bien sûr, soutenu par la Ville. L’objectif ? Il est simple : ouvrir la gouvernance à tous les acteurs du territoire et inciter tous les rémois à s’emparer des notions d’écologie urbaine et de développement durable.

Action 4 :

Opération de solidarité, inscrite dans le programme de renouvellement urbain des quartiers, la rénovation du parc immobilier des quartiers Châtillons et Europe devrait se poursuivre. Reims est déjà en phase de négociations avec l’Etat.

Action 5 :

Elle concerne les logements anciens ayant fait l’objet de travaux de rénovation ou les logements récents BBC (Bâtiment Basse Consommation – dont la consommation énergétique moyenne se situe en-dessous de 50 kWh/m²/an). La taxe foncière est abaissée de moitié, pour une durée de 5 ans. La délibération a été prise le 29 septembre 2014.

Action 6 :

A côté des modes de déplacements doux encouragés dans les services, la Ville s’équipe de six nouveaux véhicules électriques. Il s’agit d’un renouvellement et Reims Métropole s’est lancée dans une action similaire.

Action 7 :

Des économies de papier étonnantes seront bientôt réalisées grâce à l’expérimentation, par certaines directions pilotes, de la dématérialisation des actes de la collectivité : Reims pourrait économiser plusieurs millions de copies par an. Par ailleurs, la démarche sera étendue, au cours du 1er semestre 2015, à l’ensemble des services de la Ville de Reims et de Reims Métropole.

Action 8 :

C’est la démocratie en marche. Depuis le 24 novembre, le conseil communautaire se regarde en ligne en direct et peut être podcasté. Les archives sont accessibles sur le site www.reims.fr. Cette action, évidente à l’ère du numérique, a déjà permis de tripler le public !

Action 9 :

C’est tout nouveau, et cela témoigne de la volonté d’impliquer les habitants dans la définition d’un mode de vie plus sain et plus agréable au quotidien. Chaque conseil de quartier nomme désormais en son sein un référent écologie urbaine. Formés puis réunis en groupe de travail pour la première fois en février 2015, les conseillers de quartier au développement durable seront invités à réfléchir ensemble à la biodiversité, aux économies d’énergie, à la consommation responsable... pour faire émerger idées et projets.

Action 10 :

Reims travaille depuis plusieurs années déjà à rendre accessible son patrimoine immobilier. Après l’ancien collège Prieur de la Marne (rendu accessible lors de l’été 2014), ce seront 20 bâtiments de plus qui seront concernés en 2015 : le complexe sportif René Tys, l’église Saint-Jacques, les écoles Général Carré, Galilée, Tixier Mougne… Surtout, cette opération ne concerne pas le seul handicap physique mais également des handicaps sensoriels. Reims continue de travailler sur des installations spécifiques : bornes Websourd, boucle magnétique, boîtiers audio…

Action 11 :

Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, Reims mène chaque année des travaux de rénovation thermique et de gestion énergétique de son patrimoine. Environ 15 bâtiments sont prévus chaque année. Mais pour 2015 une action spéciale complètera le dispositif : la mise en place de la supervision en temps réel sur 20 bâtiments de la collectivité, un dispositif qui permet de connaître en temps réel la consommation du bâtiment. Idéal aussi pour sensibiliser les plus jeunes : l’école Université travaillera ainsi sur la gestion de l’énergie.

En infographie :