2014 - 2017 : 3 ans d’action au service des Rémois

Depuis mars 2014, date à laquelle Arnaud Robinet s’est vu accorder la confiance des Rémois, les actions concrétisées sont nombreuses, au premier rang desquelles le vaste projet « Reims Grand Centre ». Parmi les objectifs majeurs de l’équipe municipale : dynamiser le tissu économique, garantir la sécurité, baisser la pression fiscale. En parallèle des chantiers qui sortent de terre, l’action municipale favorise un climat propice à l’innovation afin d’accroitre le rayonnement de Reims et la qualité de vie de ses habitants.


«Notre action se poursuit pour donner à Reims le nouveau souffle dont elle avait besoin. Nous avons à nos côtés la communauté urbaine du Grand Reims, pour nous permettre de devenir la métropole de référence aux portes du Grand Paris
» indique Arnaud Robinet, maire de Reims. Dans les 3 ans à venir, de nombreux projets compléteront les réalisations, comme la réhabilitation du parvis de l’hôtel de Ville et de la basilique Saint-Remi. »

« Reims Grand Centre », la métamorphose

Ce projet d’aménagement atypique par sa taille - 100 hectares -  constitue un nouveau centre de gravité à deux pas du cœur de ville et englobe notamment deux outils structurants : un complexe aqualudique et une salle événementielle. En valorisant la ceinture verte que représentent les Promenades, il participe à un mouvement amorcé depuis 2014 : la végétalisation de l’espace urbain. Autour du projet, une démarche de concertation exemplaire a déjà réuni 1 600 personnes depuis l’été 2016.

Attractivité retrouvée

Aux côtés du Grand Reims, la Ville favorise un climat propice à la croissance à travers la création du Reims Business Hub ou la nouvelle vocation du site #58, au cœur du quartier Croix-Rouge, dont deux étages sont dédiés aux start-up. Une série de mesures, comme la première heure gratuite de stationnement ou encore la révision de la charte des terrasses en 2015, a renforcé l’attractivité commerciale.

L’effervescence rémoise se conforte grâce à des évènements comme le jeune festival La Magnifique Society et une mobilisation pour accueillir des manifestations à fort retentissement comme la Coupe du monde de football féminine en 2019, ou encore l’Exposition universelle de 2025. Renforcer l’attractivité passe aussi par une politique culturelle et patrimoniale ambitieuse. Véritable phare culturel dans la ville, le musée des Beaux-Arts s’apprête, par exemple, à tripler sa surface d'exposition.

Sécurité, finances et cadre de vie

Depuis trois ans, la municipalité s’est emparée avec volontarisme de la question de la sécurité à travers une montée en puissance de la police municipale ou la mise en œuvre de la vidéoprotection, tout en mettant l’accent sur la prévention. En matière de finances, l’absence d’augmentation des impôts ou taxes, depuis 2014, s’accompagne d’une stabilisation de la dépense publique. Côté voirie, l’effort d’investissement permet de rénover chaque année une trentaine de rues. Environ 1 000 places de stationnement ont aussi été créées. La municipalité a également renforcé les moyens d’action des services en matière de propreté et de lutte contre les dégradations.

La vie des familles facilitée

Dans le domaine de la petite enfance, la Ville s’est concentrée sur l’amélioration de l’accès aux différents modes de garde et l’accompagnement des parents dans leurs démarches. L’espace Maison Blanche s’affirme comme une véritable Maison de la famille. L’ouverture en mars 2017 du guichet unique « Le 21 rue du Temple » participe également à ce processus. Depuis 2014, la municipalité a notamment maintenu la gratuité du service minimum d’accueil (SMA) et de l’accueil du matin dans les écoles, malgré la mise en œuvre coûteuse des nouveaux rythmes scolaires.

-> Le dossier complet "2014 - 2017 : 3 ans d’action au service des Rémois"

2014 - 2017 : 3 ans d’action au service des Rémois

Cliquez sur l'image pour télécharger le dossier