Les fontaines et bassins de la ville

Plus de 20 fontaines et bassins quadrillent la ville.

Avant que les fontaines n’existent à Reims, les habitants tiraient l’eau dans des puits répartis sur le territoire de la cité.
L’initiative d’avoir un réseau d’adduction d’eau, associé à de fontaines, est l’œuvre du Chanoine Jean Godinot.

L’inauguration de la premières fontaine rémoise a lieu place Saint Timothée en 1748.
Aujourd’hui, seules quelques une de ces fontaines sont encore en activité. Elles ont néanmoins été accompagnées ces dernières décennies de nouvelles consoeurs, la dernière en date étant la fontaine Buirette avec ses trois grands bassins.

Très rapidement, le parc de fontaines rémois augmente pour atteindre 18 fontaines (locaux techniques) représentant 23 bassins. 

Fontaines Wallace

Les 4 grâces sont installées à Reims en 1903 pour une exposition. Elles sont gérées par le service entretien des réseaux d’eau potable.

Les fontaines Wallace dessinées par Charles-Auguste Lebourg, elles tiennent leur nom du philanthrope britannique Richard Wallace qui finança leur édification. Elles sont souvent associées par les étrangers à l'image de Paris1, car c'est dans cette ville qu’elles furent implantées en premier et qu’on en trouve le plus grand nombre, mais également présentes dans plusieurs villes dans le monde.

Au coeur du square Charles Sarazin près de la place du Forum : 

Fontaine Chatellus

Une fontaine sèche est une fontaine sans bassin… mais en eau tout de même ! Elle fonctionne en circuit fermé, grâce à des pompes entraînées par des moteurs électriques : l’eau pompée jaillit pour le bonheur des plus petits comme des plus grands et retourne ensuite dans sa réserve après plusieurs étapes de filtration.
 
La fontaine Chatellus se trouve au cœur du parc Christian Pozzo di Borgo. D’un côté de l’allée, 3 jets sur une surface de 25 m², et de l’autre, 8 jets pour 65 m² : de quoi se faire plaisir quand il fait soleil. Surtout quand on sait qu’un automate génère divers scenarii pour créer des effets dynamiques et ludiques !

Fontaine Forum

Place du Forum, face au cryptoportique, construite en 2003.


Fontaine de la Cathédrale

Sur le Parvis de la Cathédrale, construite en 2008.

Fontaine au marché au drap

Au coeur du Musée Historique Saint-Remi, 53 rue Simon.

Elle est l'oeuvre de Guillaume Coustou fils, architecte fontainier et de l'architecte Rousseau (en 1752/1753). Elle a d'abord été érigée sur la Place du Marché, d'où son nom de « Fontaine au marché au drap », ou encore « fontaine Machault », en hommage au Contrôleur Général des Finances, qui « avait fort appuyé les demandes de subsides de la ville », pour sa construction.
A la fête-Dieu 1756, les habitants du quartier placèrent temporairement un crucifix hydraulique au sommet de la fontaine. En 1768, quelques réparations furent déjà nécessaires et pour protéger le vase en bronze du froid de l'hiver, un couvercle fut ajouté... et dérobé en 1802. Transférée ensuite Place Saint-Nicaise, la fontaine fut privée de son vase, volé en 1882.
Retrouvé, il ne fut replacé que pour l'exposition de 1895. Pour protéger la fontaine de dégradations multiples, il fut alors décidé de la transférer dans le cloître de l'abbaye. Les dauphins qui crachaient l'eau et le vase furent démontés en 1916. Celui-ci n'est revenu qu'en 1953 et la fontaine devint alors une vasque fleurie. Sa remise en état en 1972 s'est accompagnée du retour des dauphins.
La fontaine a pratiquement gardé son aspect «origine : fontaine classique, avec son bassin rond en marbre orné de draperies retenues par des rubans. L'eau coule doucement de la bouche des dauphins.

 

 

Fontaine Jeanne d'Arc

Rue Verrier, rue d'Arlington, construite en 2014.

 

 

Fontaines de la Patte d'Oie

Parc de la Patte d'Oie, boulevard Noirot construites en 1993

 

 

Fontaine et bassin du jardin d'horciculture

Parc Pierre Schneiter, boulevard Maurice Noirot, construit en 1993.

Fontaine Buirette

Rue Buirette, face à la fontaine Subé, construites en 2007 et 2008.


Fontaine des victimes de la Gestapo

Square des Victimes de la Gestapo, rue Jeanne d'Arc construite en 1988


Fontaine de la Solidarité

Au croisement des rues Condorcet, Marx Dormoy, Théodore Dubois, Thillois et place d'Erlon. Construite en 1977.

 

 

Fontaine Subé

"La Gloire"Construite grâce aux dons de 200 000 francs or du rémois Auguste Subé mort en 1899. Après un appel à projet, en 1903 qui reçut 87 réponses, les sculpteurs Paul Gasq, Paul Auban et Louis Baralis, l'ornementaliste Charles Wary et l'architecte André Najoux la fabriquent en la surmontant d'une Renommée en bronze et la dédiant aux quatre cours d'eau qui traversent la Marne. La première pierre fut posée le 23 mai 1904, elle fut inaugurée le 15 juillet 1906.
Elle est surmontée par une grande Victoire dorée de Jean Barat posée en 1989 nommée La Gloire.

-> Télécharger "Laissez-vous conter la Fontaine Subé".
La mission mécénat de la ville de Reims ouvre, à compter du 17 septembre, la souscription pour la fontaine Subé de la place d’Erlon.
-> Tout savoir sur "Comment devenir Mécène" du patrimoine rémois.


Fontaine des Boucheries

Construite en 1770 elle fut déplacée plusieurs fois dont la dernière en 2009 place Jules Lobet pour laisser passer le tramway puis rénovée en 2011. Lire l'histoire de la Fontaine.

Classée Monument Historique le 29 août 1927.


Fontaines des Hautes Promenades

Les deux bassins-fontaines sont visibles depuis le boulevard Joffre et le boulevard Foch. Placées entre le square Colbert et le Monument aux morts. Construites en 1980 rénovées en 1988.


Fontaine la Demoiselle Des Vignes

Dans la cours intérieure de l'Hôtel de Ville.
Œuvre de René de Saint-Marceaux (1845 Reims-1915 Paris), Membre honoraire-de l'Académie Nationale de Reims. Inaugurée  par M. le Dr J.-B. LANGLET, Président annuel à l'occasion des Travaux de l'Académie Nationale de Reims le 27 juillet I922. Avant la guerre la statue était face opposée.

 

 

Fontaine Godinot

Au carrefour des rues St Symphorien, Saint Pierre les Dames et Marie Stuart.
1901 : lancement d’un concours. 1904 : inauguration le 23 novembre de la fontaine sculptée par Léon Chapelain (1855-1904) qui remplace celle de 1843 érigée à la même place en l’honneur de Godinot. 1927 : restauration partielle, rénovation en 2003.

Fontaine Léon Bourgeois

Place Léon Bourgeois, construite en 1980

 

 

Bassin fontaine Murigny

Parc Pierre Mendès France, rue Vauban, construit en 1980

 

 

Bassin du parc Léo Lagrange

Chaussée Bocquaine construit en 1975

 

 

Bassin de l'Europe

Parc Jean Moulin, allée du Tyrol construit en 1970

 

 

-> IMPORTANT <-

L’eau des fontaines et bassins de la Ville de Reims n’est pas à consommer ! Il s’agit en effet soit d’eau de nappe brute (sans traitement de chloration, soit d’eau de la concession tournant en circuit fermé).