Le Projet Reims Grand Centre

Lancé dès le printemps 2015 et présenté en mars 2016, le projet Reims Grand Centre redessine le coeur de la ville. Depuis la Patte d’Oie jusqu’au secteur 12e escadre en passant par le Sernam et le secteur Boulingrin, Reims se prépare à de profondes transformations. Aménagement du site du Sernam, création d’un complexe aqualudique et d’une grande salle événementielle, transformation des Promenades, redynamisation des halles et transformation du secteur Boulingrin, création d’un pôle d’échanges multimodal, telles sont les grandes lignes de ce projet ambitieux, attractif, innovant, dynamique, sportif, ludique et culturel à l’échelle du territoire que représente le Grand Reims et même au-delà, jusqu’aux confins du bassin de vie rémois.

La redynamisation du tissu économique local, l’embellissement du cadre de vie dans une démarche de développement durable, la réappropriation de l’espace public par les familles et les habitants de tous âges, tout en profitant d’une offre nouvelle d’équipements d’envergure, tels sont les défis que s’est lancé l’exécutif rémois. Concrétisation des engagements d’Arnaud Robinet et de Catherine Vautrin pris en 2014 : « Nous travaillons à la mise en oeuvre d’une politique ambitieuse pour le rayonnement de Reims et le bien-vivre des Rémoises et des Rémois », les premières réalisations, - transformation des Promenades et complexe aqualudique - se dessinent déjà. « Ces réalisations majeures marquent le respect de nos engagements ».

Les Promenades, patrimoine végétal unique au coeur de Reims

Devenues lieu de transit des piétons et parking à voitures, les Promenades ont perdu au fil des décennies leur vocation première malgré la présence de centaines d’arbres majestueux. Le projet d’aménagement paysager de l’agence Jacqueline Osty vise à rendre les Promenades aux Rémois en leur redonnant toute leur cohérence et tout leur attrait. Les enjeux sont multiples et le pari ambitieux, en phase avec le statut exceptionnel du site.

Le plan d’ensemble se structure, depuis le parc de la Patte d’Oie jusqu’au parvis de la porte de Mars, autour d’un axe longitudinal ponctué de clairières. Un habile jeu entre l’ombre et la lumière reposant notamment sur la végétation mais aussi sur de multiples dispositifs restructure les espaces. Le parti-pris d’aménagement, respectueux du patrimoine arboré, permet de compléter les plantations existantes en plantant davantage d’arbres qu’il n’en abat.

Le site capitalisera in fine près de 1400 arbres !

Un aménagement spécifique concilie les usages de la voiture et des piétons et permet de relier confortablement le parc de la patte d’Oie aux promenades via la porte de Paris. A l’opposé de ce site, le grand vide devant la porte de Mars se transforme en parvis majestueux animé par des jets d’eau. Les circulations piétonnes sont hiérarchisées : axes majeurs et liaisons transversales s’appuient sur les lignes forces existantes ainsi que sur la trame arborée. La trame piétonne est renforcée par deux pistes cyclables. L’eau déjà présente par endroits, ponctue davantage les espaces avec des animations générant des atmosphères contrastées.

La diversité des ambiances proposées par la structure des espaces, le végétal, la présence de l’eau, la diversité du mobilier induisent une grande variété d’usages possible. Les promenades offrent ainsi à tous les publics de riches espaces, plus ludiques sur les basses Promenades et plus urbains sur les Promenades Jean-Louis Schneiter. La première phase des travaux d’aménagement concerne les Promenades Jean-Louis Schneiter et sera livrée courant 2019.

Le complexe aqualudique, ouvert sur la ville

Revendiqué comme un geste urbain contemporain, pilier de ce nouveau quartier, articulation entre le site de l’ancien Sernam et le cœur de la ville, le complexe aqualudique se décline comme un ensemble dédié au sport et au bien-être, accueillant, ouvert et généreux. La piscine aux dimensions olympiques, placée sur un socle animé par des locaux d’activités, des équipements sportifs et même un espace de co-working, préserve cependant l’intimité des nageurs. Tout en douces ondulations et laissant passer la lumière, la toiture couvre d’un seul tenant les bassins intérieurs et les plages. Des équipements extérieurs complètent l’offre aquatique. La patinoire intérieure se complète par un sentier de glace en plein-air. Et puisque les saisons définissent les usages, des éléments modulables offrent en été accrobranche ou escalade, mais aussi luge et glissades en hiver. Dès 2020, les familles du Grand Reims vont trouver dans ce complexe, concept inédit à Reims et véritable lieu de vie intergénérationnel, l’opportunité de pratiquer sur une large amplitude horaire, une foule d’activités réunies en un même site. La validation du choix de l’équipe et du projet pressenti sera proposée au vote du conseil communautaire de septembre 2017.