Chapelle Foujita

C'est à la suite de la visite de la basilique Saint-Remi que Tsuguharu Foujita décide de se convertir au christianisme et qu'il reçoit son nom de baptême, Léonard. C'est donc à Reims qu'il décide d'édifier une chapelle...

En 1964, René Lalou, directeur d'une Maison de champagne et Léonard Foujita (1886-1968), peintre japonais de l'école de Paris, décidaient de concrétiser, par la construction d'une chapelle, leurs sentiments de reconnaissance suite à l'illumination mystique que Foujita avait ressentie à la basilique Saint-Remi de Reims et qui l'avait conduit au baptême, avec René Lalou pour parrain et Béatrice Taittinger pour marraine, le 14 octobre 1959 en la cathédrale de Reims.


Commencée en 1965, la chapelle a été entièrement conçue par Foujita, qui en avait tracé les plans, dessiné les ferronneries, les vitraux et les sculptures. Il surveilla l'exécution et décora l'intérieur.


Foujita avait choisi le style roman à la fois pour accentuer l'impression de recueillement et parce qu'il reconnaissait la place de la fresque. Abordant à 80 ans, pour la première fois, cette technique si difficile, il eut dès le début "la certitude de son travail et la joie de la découverte perpétuelle de son œuvre". La sincérité totale fut l'idée-force qui l'inspira.


Soucieux de ne pas céder à la mode, il a conservé ce fond de stylisation qui marqua ses débuts artistiques. Foujita a choisi la fresque qui satisfaisait son goût de la couleur. [C'est une technique de peinture extrêmement ancienne, utilisant un enduit frais, sur lequel l'artiste doit peindre très vite. La fresque exige une grande sûreté de main, car il n'est pas possible de se corriger, la couleur pénétrant rapidement dans l'enduit]. Remarquables par leur fraîcheur, leurs lignes souples, courbes, inspirées par l'art oriental, ces compositions offrent des bleus, des ors, des jaunes et des verts ainsi que des rouges très atténués, proches du brun.


Les vitraux sont traités dans les jaunes, verts et bleus et le maître verrier a notamment retrouvé ce jaune profond des vitraux troyens qui joue si admirablement au soleil.


La chapelle Notre-Dame-de-la-Paix, dite Chapelle Foujita est bénie le 1er octobre 1966 et est solennellement remise à la Ville de Reims le 18 octobre 1966. 

 

Léonard Foujita  et René Lalou, son parrain, directeur d'une Maison de champagne

La Chapelle

Adresse
33 rue du Champ de Mars - Reims

Tél : 03.26.35.36.00 (ou 03.26.40.06.96 en saison l'après-midi)
Fax : 03.26.86.87.75
Courriel

Bus 7, arrêt Foujita
Tram, arrêt Boulingrin

 

-> Accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

  • Horaires d'ouverture

Ouverte tous les jours de 14h à 18h, sauf le mardi.
Fermée du 1er novembre au 1er mai. Fermée le 14 juillet. En dehors de cette période, ouverture sur réservation au 03.26.35.36.00 (sous certaines conditions).

 

  • Tarifs

Possibilité de location de la chapelle Foujita : 1000 € la demi-heure. Pour toute réservation, contacter le musée au 03.26.35.36.00 afin de convenir d'un rendez-vous et prendre connaissance du contrat de location. Courriel

Plein tarif, Chapelle Foujita/Musée des Beaux-arts : 4 €
Visite Commentée : 4 € (en plus du billet d'entrée)
Tarif réduit 18/25 ans et + 65 ans : 3 €
Tarif groupe + 20 personnes : 3 €
Pass intermusées (entrées pour les 5 musées municipaux) : 15 €
Pass fidélité : 25 €
Classe hors Reims, en visite libre : 25 €
Classe hors Reims visite commentée : 40 €

  • Gratuité

- Pour les étudiants (présenter de la carte), les jeunes de moins de 18 ans, les groupes Maisons de quartier de Reims, les handicapés, les jeunes de la Mission Locale, les demandeurs d'emplois, les titulaires du RSA.
- Lors des opérations nationales : Journées du Patrimoine, 1er dimanche de chaque mois, Nuit des musées,...