Découvrir le musée

En passant par le jardin du Cloître découvrez le musée

Accueil vue d’ensemble
Tableau : portrait d’un officier d’infanterie, cavalcade de Saint-Rémi, sacre de Louis XVI 1775


Cloitre
Réalisé au début du 18è siècle par l’architecte rémois Jean Bonhomme à l’emplacement du cloître roman du 12è siècle
Fontaine centrale de Guillaume Coustou 18è siècle.
Jardin classé « monument historique » d’après les dessins de la fin du 18è siècle. 

 

 

Parloir
Cet espace est le reflet des différentes campagnes de construction de l’abbaye chapiteaux muraux romans du XIIe siècle
La salle est du XIIIe siècle, voûtée d’ogives. Les colonnes médiévales ont été remplacées par des colonnes doriques au début du XVIIIe siècle
Objet vedette -> Les trois vertus théologales » école rémoise du XVIIe siècle (foi, espérance, charité)


Salle capitulaire
Cœur de l’abbaye où se réunissaient les moines autour de l’abbé, la salle capitulaire est un chef d’œuvre de l’art roman, abritant une trentaine de petits chapiteaux sculptés vers 1130. Ceux-ci présentent des animaux fabuleux, diables, harpies, sirènes-oiseaux mais aussi des scènes historiées et d’élégants décors végétaux. Au centre de la pièce est exposé une des châsses qui abrita les reliques de Saint Remi après la révolution de 1803 à 1824.

 

 

Grand Escalier d’Honneur
Chef d’œuvre de stéréotomie, il fut construit par l’architecte rémois Jean Bonhomme en 1700, initialement sa rampe était constituée de balustres en pierre.
L’incendie de 1774 endommagea cette rampe et l’architecte du roi Louis Duroché, mandaté pour restaurer l’escalier, la fit remplacer par une élégante rampe en fer forgé dû au talent des maîtres ferronniers rémois Lecoq et Revel.
Au centre on y voit un des portraits officiels du jeune roi Louis XV en costume de sacre, réalisé par l’atelier de Jacinthe Rigaud et daté de 1720. 

 

Rez de chaussée - Section Reims capitale gallo-romaine

  • Salle 1

Installée dans l’ancienne salle de réception du XVIIe siècle de l’abbaye, elle présente les vestiges de monuments publics de Reims à l’époque gallo-romaine, alors capitale de la Province de Belgica sous le nom de Durocortorum 

 

  • Salle 2

Ancien grand réfectoire des moines du XVIIe siècle, abritant les collections relatives à la religion, au culte des morts, aux mosaïques
La pièce maitresse est le sarcophage en marbre du général-consul Flavius Jovinus (Jovin) né à Reims et qui est le plus beaux des tombeaux antiques conservé en France 

 

  • Salle 3

Ancienne cuisine du XVIIe siècle de l’abbaye, des témoignages de la société rémoise à l’époque gallo-romaine y sont exposés (stèles, bustes…)

  • La salle des tapisseries

Cette majestueuse salle, ancien dortoir des moines, accueille la célèbre tenture de la vie de saint Remi
Il s’agit d’une tenture de chœur composé de 10 tapisseries d’une taille de 5mX5m, réalisée sur des cartons rémois, par un atelier flamand (1523-1531)
Cette tenture fut offerte à l’abbaye par l’archevêque de Reims, Robert de Lenoncourt, également abbé, commendataire du bien.
Elle représente les épisodes et les miracles des 96 années de la vie de saint Remi, évêque de Reims qui baptisa le roi franc Clovis en 508. 

 

Premier étage : Histoire de l’Abbaye

  • Salle 11

Au XIIe siècle, l’abbé Odon créa un atelier de sculpture afin d’embellir l’abbaye et l’église abbatiale
Cette salle présente un certain nombre d’éléments sculptés retrouvés sur le site de l’abbaye de Saint-Remi : chapiteaux, colonnes du cloitre, fragments du tombeau de l’ancien archevêque Hincmar et surtout tête du roi carolingien Lothaire, chef d’œuvre de l’art roman. 

 

  • Salle 12

Outre les vestiges archéologiques trouvés lors des fouilles du cloitre, on peut y découvrir un fragment du candélabre de Saint-Remi, une des pièces en bronze les plus spectaculaires de l’art mosan, vers 1160.

  • Salle 13

Souvenir de l’abbaye royale de saint-Remi : émaux limousins du XVIIè siècle, médailles des sacres de rois de France, taques de cheminée et objets provenant de l’Hôtel Dieu installé dans l’abbaye de 1837 à 1902 et utilisés par les sœurs hospitalières augustines. 

Premier étage : circuit chronologique historique

  • Salle 20

Préhistoire du Paléolithique au Néolithique, dont le mobilier des hypogées de Villevenard (marne) et la sépulture d’un homme du Néolithique.

  • Salle 21 Protohistoire

Du Hallstatt à la Tène la région de Reims connut une brillante civilisation dite « marnienne » comme en témoignent les riches mobiliers provenant de tombes à char et de nécropoles.

  • Salle 22 : Artisanat gallo-romain, moulins à grains, poteries, bijoux, verreries, tabletterie etc…

Vestiges du cénotaphe des fils d’Auguste élevé par la Cité des Rèmes en l’an 4 après J-C

  • Salle 23

Espace paléochrétien avec chapiteaux en marbre du IVe siècle

  • Salle 24 Période mérovingienne

Elle présente le mobilier des nécropoles du territoire de l’ancien royaume mérovingien de Reims du Ve au VIIIe siècle (Sarcophages, poteries, verrerie, bijoux, armes) 

 

  • Salle 25 galerie des arcs boutants

Cette galerie appuyée au mur nord de la basilique et installé sous ses arcs boutants fut créée au XVIIIe siècle lors de la reconstruction du cloitre
Outre de beaux exemples de sculptures en bois d’art populaire et des objets liturgiques du XIe au XIVe siècle, on peut y voir plusieurs grandes peintures religieuses de l’Ecole Rémoise du XVIIe siècle. 

 

  • Salle 26 sculpture médiévale

Cette salle présente la riche collection de sculpture médiévale du musée allant du XIè au XVIè siècle 

 

 

  • Salle 27 salle gothique

Elle présente les vestiges de monuments rémois du Moyen Age, tant militaires, religieux que civils.
La pièce maitresse en est la très célèbre reconstitution du 1er étage de la Maison des Musiciens édifié vers 1250 au centre de Reims. Elle avait la particularité unique d’être ornée de quatre statues de ménestrels encadrant le seigneur, propriétaire du lieu.
Cette maison fut détruite en 1918 par les bombardements allemands mais les sculptures purent être sauvées.

  • Salle 30 Histoire militaire régionale

Depuis l’Antiquité, Reims fut toujours étroitement liée à l’histoire militaire de France
Cette salle présente les riches témoignages de cette épopée depuis l’Antiquité jusqu’à la Guerre franco-allemande de 1870.
Armes, uniformes, souvenirs, tableaux et modèles réduits de navire l’animent au gré d’une trentaine de vitrines.