Son histoire

Le deuxième équipement public de la cité-jardin du Chemin Vert est la Maison Commune. A l'origine, son rôle est « d’assurer le fonctionnement des bains-douches, de la bibliothèque et du cercle réservés aux seuls habitants du Foyer Rémois, d’organiser des réunions théâtrales, artistiques et littéraires et de perfectionner l’instruction et l’éducation de la jeunesse » comme l’indiquent les statuts primitifs de l’association...

La bibliothèque

La Maison abrite donc une bibliothèque comprenant 4 000 ouvrages pour adultes, puis une section pour enfants, selon le modèle parisien de l’Heure Joyeuse. Elle fait partie du réseau des Bibliothèques de Reims.


Les bains-douches

La Maison Commune possédait également des bains-douches situés au sous-sol du bâtiment.

Il y avait :
- 41 cabines de douche
- 8 salles de bains

Ces bains-douches ferment à la fin des années trente quand on s’aperçoit que ne sont pris que trois bains ou douches par an et par habitant et qu’un tiers concerne des personnes extérieures à la cité, notamment les militaires de la caserne Jeanne d’Arc. 

 

 

Un lieu de rencontres et de spectacles

La Maison offre également trois salles de réunion où l’on peut rassembler les équipes sociales ou effectuer des répétitions de musique ou de théâtre. Un service médical est également assuré.
Une salle des fêtes pour 535 spectateurs complète l’équipement, elle est décorée de peintures au pochoir composées de motifs floraux sur des cartons d’Adrien Karbowsky, exécutés par le Rémois Alfred Delsuc.
En 1939, un gymnase vient s’y ajouter, dessiné par les architectes Jean de la Morinerie et Jean Faure, réalisé par l’entreprise Laidebeur.

Découvrir l'histoire de la cité-jardin du Chemin Vert.