La Fileuse : présentation, histoire et genèse du projet

Inaugurée en novembre 2012, la friche artistique, située dans le quartier d’Orgeval, réinvestit depuis novembre 2011 une partie des locaux d’un Centre d’activités, né de la réhabilitation début 1990 d’une ancienne usine de tricotage "Timwear".

Le fil de l'histoire

En 1924, une entreprise de production de bas et de chaussettes, la Société rémoise de bonneterie, achète le terrain actuel rue du Docteur Schweitzer alors appelée  rue de Courcy. Jusqu’à 300 salariés officieront dans ses locaux.

En novembre 1956 : l’entreprise parisienne « Timwear » achète les locaux et inaugure sa succursale à Reims qui deviendra la seule usine régionale de fabrication du tricot entièrement tricoté à la machine.

« Timwear » a été racheté en 1962  par le groupe Devanlay-Lacoste.

En 1968, ce sont près de 800 personnes, majoritairement des femmes, qui travailleront dans l’entreprise rémoise. Comme dans beaucoup de secteurs industriels, Timwear subira de plein fouet la fin des “30 Glorieuses”, l’obligeant à se scinder en deux sociétés en 1978 : la Société rémoise du textile (S.R.T.) et Timwear. La production sera délocalisée à Troyes en 1987.

La société d’économie mixte Reims Développement acquiert les bâtiments de ce qui est alors devenu une « friche industrielle ». Les locaux sont aujourd’hui propriété de la Ville de Reims.

En 1991, les locaux des anciens Établissements « Timwear » se transforment en Centre d’activités Schweitzer. La partie des locaux actuellement occupée par la Friche artistique (depuis novembre 2011) était auparavant occupée par le laboratoire Bride depuis 1996 puis par Stradis (entreprise de conditionnement pharmaceutique) de 2003 à 2011.


Genèse du projet

Née en 2011 suite à un diagnostic effectué par la Ville de Reims, la Fileuse a été conçue comme un lieu dédié à la création artistique professionnelle. En 2010, le rapport d'étape , rédigé par Pauline Quantin chargée de mission à la Direction de la Culture de la Ville de Reims, avait mis en lumière la formidable opportunité de créer un modèle de friche artistique adapté à la vie culturelle de Reims.


Une année de préfiguration fût nécessaire pour mettre en œuvre le projet sur le site Schweitzer. Parmi les moments et les faits marquant de cette année, il faut particulièrement noter :

  • L’aventure Tentative


Pour aller plus, voici deux documents de recherches sur le contexte des friches artistiques notamment en France et sur l'élaboration du projet rémois :

- Rendu public, le 19 juin 2001, le rapport intitulé "Friches, laboratoires, fabriques, squats, projets pluridisciplinaires...Une nouvelle époque de l’action culturelle", rédigé par Fabrice Lextrait. volume 1 introduction - volume 1 monographies - volume 1 fiches - volume 2

 - Article "Les friches culturelles : de l’expérimentation artistique à l’institutionnalisation du rapport au(x) public(s)… et inversement" de Fabrice Thuriot