La France présente son dossier de candidature pour l’Exposition universelle de 2025

Le 29 septembre dernier, au lendemain du dépôt du dossier de candidature de la France au Bureau International des Expositions, les acteurs de la candidature française ont présenté le projet ExpoFrance 2025 dans le cadre d’une conférence de presse organisée au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Type d'évènement

EXPOFRANCE2025

Date

Description

La candidature de la France propose le thème suivant « La connaissance à partager, la planète à protéger » qui se déclinera selon trois sous-thèmes : un patrimoine pour les générations futures, une meilleure santé pour tous les Hommes de la planète, de nouveaux liens à tisser entre les Hommes.

L’ensemble du projet porté par la France a été présenté :

  • Le thème de la candidature, qui permettra, 10 ans après l’accord de Paris sur le climat et 5 ans avant l’échéance des objectifs du développement durable des Nations Unies, d’offrir aux nations la possibilité de présenter leurs réalisations et leurs projets au service de l’Humanité ;

  • La mobilisation des acteurs, de la société civile - et en particulier la jeunesse - aux plus hautes autorités de l’Etat, ainsi que l’ensemble des collectivités locales concernées (région, métropole, mairie, département, communauté d’agglomération) et les grandes entreprises et PME mécènes de la candidature ;

  • Le site de Paris-Saclay, au coeur d’un pôle exceptionnel de recherche et d’innovation, qui se déploiera sur 110 hectares et sa configuration ;

  • Le concept du Village global qui sera installé sur le campus de Paris-Saclay avec trois pôles distincts :
    • le « Globe », pavillon des nations, qui permettra à tous les pays du monde de faire vivre aux visiteurs une immersion au sein de leurs territoires ;
    • le « Village », l’espace des pavillons nationaux, dont les formes évolueront vers des structures modulaires que chaque pays pourra adapter à ses besoins et aux différents moments de l’Exposition selon de multiples combinaisons possibles ;
    • le « Jardin » constitué d’un ensemble d’espaces de détente qui viendront témoigner de la richesse de la biodiversité.

  • La proposition faite aux pays de rester à Paris-Saclay à l’issue de l’Exposition universelle et de transformer leurs pavillons en structures d’accueil pour les étudiants, les chercheurs, leurs entreprises nationales innovantes, afin de créer le « campus universel du XXIème siècle.

  • L’ensemble du dispositif technique et logistique de la candidature française avec pour objectif d’accueillir près de 40 millions de visiteurs entre les mois de mai et octobre 2025 dont 50% de visiteurs étrangers.

  • La mobilisation de l’ensemble des territoires dans le cadre des Forums thématiques proposés dans les grandes villes de France.

  • Le modèle économique, le budget et la gouvernance de l’Exposition universelle dans le cadre d’un partenariat « privé/public » en ligne avec l’ambition entrepreneuriale qui anime cette candidature depuis son origine.

Infos complémentaires

Dans les propos introductifs du dossier de candidature, le Président de la République Emmanuel MACRON rappelle la motivation de la France à partager avec le monde les valeurs universelles qui ont forgé son histoire, mais aussi, 125 ans après l’Exposition universelle de 1900, la mobilisation de tout le pays pour accueillir le monde. Pour lui, « l’Exposition universelle est une occasion pour notre pays d’apporter sa contribution à une nouvelle ambition universelle, de s’appuyer sur son passé pour se projeter dans l’avenir, de mettre en œuvre la maîtrise de la globalisation à laquelle aspirent nos compatriotes comme les autres peuples. »

Jean-Christophe FROMANTIN, Président du Comité EXPOFRANCE 2025, a déclaré : « Nous souhaitons que cette Exposition universelle soit celle d’une génération, qu’elle retrouve les dynamiques créatives et entrepreneuriales qui ont marqué les grands événements qu’a organisé la France au XIXème siècle. »