Eglise Saint-Maurice : une souscription publique pour la restauration de la façade et du vitrail principal

Dans le sillage des opérations pour la Porte Mars et la fontaine Subé, la ville de Reims a lancé une souscription publique pour la restauration d’un monument rémois voisin de l’entrée du collège des Jésuites : l’Eglise Saint-Maurice. Il est possible de donner pour soutenir les travaux de restauration de la façade et du vitrail principal de cette église : par l’intermédiaire de la Fondation du Patrimoine pour les particuliers, ou en contactant la mission mécénat de la ville de Reims pour les entreprises.

Type d'évènement

Patrimoine

Date

Description

La restauration de la façade occidentale et du vitrail central de l’église Saint-Maurice va redonner tout
son éclat à la place Museux puisque les façades du collège des Jésuites sont désormais rénovées et
que les palissades de chantier vont être prochainement enlevées. Finalement, le programme
pluriannuel de restauration de l’église Saint-Maurice (il est planifié jusqu’en 2018) va parachever la
restauration de l’ensemble de l’îlot composé par le campus de Sciences Po (sur le site du collège des
Jésuites) et la Maison de la vie associative.

L’église Saint-Maurice

La fondation de cette église remonterait aux origines de la chrétienté à Reims ou le passage de
l’apôtre des Gaules Saint-Martin, à Reims, en l’an 385. Au Moyen Age, en 1124, sous l’impulsion de
l’archevêque de Reims, Raoul Le Vert, elle est occupée partiellement par des bénédictins de l’abbaye
de Noirmoutiers qui entreprennent son agrandissement. Le cimetière de l’époque correspond
d’ailleurs à l’emprise actuelle de la place Museux. Par bulle papale, le 7 mars 1615, les Pères Jésuites
voient cette église rattachée au collège des Jésuites. S’ensuivront de nouveaux agrandissements
(choeur, sanctuaire, sacristie et chapelle latérale nord). A l’expulsion de l’ordre (1764), la paroisse
devient propriétaire du bâtiment. Après l’impact de plusieurs périodes troubles (Révolution française,
la Terreur, la guerre austro-hongroise), le conseil municipal décide en 1866 de reconstruire l’église.
Une nouvelle reconstruction – en 1962 et 1963 cette fois – est nécessaire suite à l’incendie du clocher
de la façade occidentale en 1942. D’où la création du fronton triangulaire encore visible aujourd’hui.
Cette église du quartier Saint-Remi mêle donc divers styles architecturaux témoins de sa longue
histoire : art roman, art gothique flamboyant et style d’inspiration baroque, témoin de la prestigieuse
présence des Jésuites.

Les travaux

Préserver, restaurer et valoriser le patrimoine est l’un des axes majeurs de la politique culturelle de la ville de Reims. La réorientation du mécénat impulsé par la ville de Reims, en priorité vers des projets
concernant le patrimoine, en est l’illustration. L’urgence est avérée pour l’Eglise Saint-Maurice dont
l’état de dégradation est très important, notamment concernant les façades et la porte monumentale
en bois, côté place Museux.

Une première étape de travaux est prévue de septembre 2016 à juin 2017 pour la restauration et la
révision de la façade occidentale : pierres de taille, remise en état des vitraux et des portes en bois,
toitures (charpentes et couverture) côté place Museux. Le coût de la restauration de la façade
occidentale et de son vitrail principal est estimé à plus de 233 000 €. La restauration et la révision de
la façade rue Saint-Maurice, prévues ensuite et jusqu’au printemps 2018 porteront le budget global de
l’opération de restauration de l’église Saint-Maurice à 850 000 €.

Reims et le mécénat : un engouement citoyen

En 2014, le mécénat impulsé par la ville de Reims a été recentré sur la restauration, la protection et la
valorisation du patrimoine de la ville. En janvier 2015, Reims adhère à la Fondation du Patrimoine. Le
21 mai de la même année, elle signe officiellement une convention d’objectifs avec la Fondation du
Patrimoine et lance successivement deux souscriptions dans le cadre des travaux de restauration du
patrimoine, visant la Porte Mars (près de 280 000 € recueillis) et la fontaine Subé (600 000 € recueillis
dont 150 000 € en mécénat financier (entreprises et particuliers) et 450 000 € en mécénat en nature
et/ou en compétences, de la part d’entreprises). Le succès est là avec un montant recueilli de 1,26 M€
en 2015, un total trois fois supérieur à celui de 2014. L’explication est simple : entreprises et
particuliers se sont fortement mobilisés car désireux de préserver et de valoriser le patrimoine de leur
territoire. Il s’agit pour eux d’un véritable acte citoyen.

Donner

Tout le monde peut être mécène, sans minimum de contribution. La souscription s’adresse en
effet à tout particulier et toute entreprise avec la possibilité de bénéficier de crédits d’impôts allant de
60 à 75 % du montant du don. Les particuliers peuvent aussi bénéficier de crédit d’impôts.

-> Plus d’informations sur la page dédiée

Lieu

L'église Saint-Maurice de Reims est située sur la place Museux, à côté de l'ancien collège des Jésuites.