Le pacte culturel : une politique culturelle ambitieuse reconnue par l’État

14,7% du budget de fonctionnement de la ville de Reims sont consacrés à la culture. Pour Arnaud Robinet, « la diffusion de la culture partout et pour tous est une priorité. Nous souhaitons que les Rémois puissent profiter d’une vie culturelle intense dans des équipements de qualité. Il nous faut donner de l’oxygène aux acteurs de la culture et les encourager à travailler en synergie". Le pacte culturel voté en Conseil municipal le 19 septembre 2016 signe une véritable reconnaissance par l’Etat de la qualité de la politique culturelle menée par la Ville.

Type d'évènement

Culture

Date

Description

La culture comme bien commun ! C’est cette place que vient réaffirmer le pacte culturel entre la Ville et l’Etat. La culture est une responsabilité partagée entre l’État et les collectivités territoriales. Avec ce pacte, l’État comme la Ville s’engagent à maintenir, pendant trois ans, leurs engagements et financements respectifs en faveur de la culture sur les mêmes bases que le budget 2015 :

  • 4 818 371 € pour l’Etat sur le territoire rémois
  • 30 772 110 € pour la Ville

La signature de ce pacte culturel est la reconnaissance par l’Etat des politiques publiques menées à Reims en faveur de la création et de la diffusion artistiques, du développement des pratiques amateurs, de la mise en valeur patrimoniale et muséale, de l’accès à la lecture publique, de la démocratisation culturelle par notamment l’éducation artistique.

Reims est la 3e plus grande ville de France à signer ce pacte, derrière Strasbourg et Rennes. Arnaud Robinet entend bien, à travers son action, renverser ainsi les clichés des clivages partisans dans la répartition des dépenses publiques en menant une politique culturelle ambitieuse, de qualité et bénéficiant au plus grand nombre.

Ce pacte vient aussi rappeler qu’en tant que deuxième ville de la région Grand Est avec 186 505 habitants, la ville de Reims a un rôle majeur à assumer dans la structuration et l’offre culturelle au niveau local mais aussi régional.

Des projets ambitieux

Au-delà des actions en faveur de la lecture publique, de la création et de la diffusion (notamment grâce à la Maison commune du Chemin Vert, La Fileuse et Le Cellier) ou l’éducation artistique et culturelle, et la démocratisation, l’élargissement et le renouvellement des publics, la ville de Reims, ville d’art et d’histoire, s’est engagée dans la mise en œuvre d’une politique patrimoniale globale et ambitieuse depuis 2014.

Elle s’articule autour de 3 axes : restauration, protection et valorisation. La politique patrimoniale de la ville de Reims est aussi fortement axée vers une redynamisation de l’offre muséale. Le chantier du musée des Beaux-Arts sera le projet structurant.

Parmi les grands projets à venir dans le domaine culturel, on note également le Point info culture de la ville, pièce centrale du dispositif culturel rémois, qui sera prochainement dénommé « Le Trésor » et relocalisé sur le parvis de la Cathédrale. Il réunit en un site l’ensemble de l’offre culturelle portée par notre collectivité et promeut l’offre culturelle d’un territoire plus large, marnais et régional.

La ville de Reims engage également à compter de septembre 2016 une vaste démarche de diagnostic culturel de territoire auquel l’État et la région Grand Est s’associent.