Actualités

Date

Description

Organisé à l’initiative des dirigeants du parti nazi, l’événement tira son nom de l’incalculable nombre de vitres brisées de magasins, centres communautaires, synagogues et autres résidences appartenant à la communauté juive lors des mises à sac.

La ville de Reims commémore ce tragique épisode de la Seconde Guerre mondiale le mercredi 9 novembre, à partir de 17h10 au square des Victimes de la Gestapo (rue Jeanne d’Arc).

Explication historique :
(source CNDP-Reims)
L'assassinat à Paris le 7 novembre 1938 du conseiller d'ambassade allemand Von Rath par un jeune Juif, Herschel Grynszpan, dont la famille était persécutée en Allemagne, servit de prétexte aux dirigeants du IIIe Reich pour déclencher un vaste pogrom orchestré par les SA et les SS dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938. Au cours de cette nuit désignée par les nazis sous le nom de de « nuit de cristal » à cause des débris de verre provenant des vitraux des synagogues incendiées et des magasins juifs saccagés et pillés, près d'une centaine de juifs ont été assassinés et plusieurs milliers arrêtés et internés dans des camps de concentration.

Ce pogrom a été suivi de nouvelles mesures antijuives venant renforcer les mesures discriminatoires mises en place dès l'arrivée au pouvoir des nazis en 1933, les lois sur la protection su sang allemand de Nuremberg en 1935 et les ordonnances du printemps et de l'été 1938 : une amende d'un milliard de marks a été imposée aux juifs ; un vaste plan de liquidation et d'aryanisation de toutes les entreprises, commerces, biens immobiliers appartenant à des juifs est venu renforcer les interdits professionnels, acculant les juifs d'Allemagne qui le pouvaient à émigrer.