Les policiers municipaux rémois désormais armés

Dotation par l’Etat de revolvers Manurhin. « La sécurité est la première des libertés et nous voulons faire de Reims une ville plus sûre pour nos concitoyens ».

Type d'évènement

Sécurité

Date

Description

Depuis la promesse formulée en 2014, l’exécutif rémois avance avec des mesures concrètes telles que l’augmentation progressive des effectifs de la police municipale ou la création en 2016, d’un nouveau Centre de supervision urbain. Dernière avancée significative : « j’ai décidé de fournir aux policiers municipaux des moyens de défense adaptés ». Décision d’Arnaud Robinet, validée par le conseil municipal le 19 septembre 2016, l’armement de la police municipale aura nécessité 9 mois pour se mettre en place. Ce sont 46 policiers municipaux, soit la moitié des effectifs, qui dès ce mardi 20 juin seront équipés de revolvers, des Manurhin MR73. Progressivement et consécutivement à une formation adaptée, l’ensemble des policiers rémois recevra une telle arme.
 
Deux étapes préalables et indispensables conditionnent l’armement de la police municipale.
Tous les policiers municipaux de la ville de Reims ont reçu ou vont recevoir d’ici 2018, une formation suivie d’un test, dispensée par le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale). Il s’agit d’une part d’une formation technique et d’autre part, d’une sensibilisation poussée au contexte d’intervention. Les stagiaires doivent alors non seulement démontrer leur dextérité au maniement des armes mais aussi faire preuve de qualités psychologiques indispensables. Le renforcement de la sécurisation de l’armurerie, équipée désormais de surveillance vidéo interne parachève la phase préparatoire. Rappelons que cette dotation provient de la mise à disposition par l’Etat de revolvers ayant équipé la police nationale.
 
Face à la menace terroriste qui s’est imposée sur l’ensemble du territoire, une complémentarité accrue des forces de police s’avère indispensable. Une convention de coordination des interventions de la police municipale et de la police nationale structure nécessairement leurs relations et permet une organisation optimisée des missions de la police municipale. Cette convention régulièrement reconduite après révision prend en compte l’évolution des risques sur le territoire.
 
La montée en puissance des effectifs de la police municipale engagée dès 2015 pour atteindre la proportion d’un policier pour 1500 habitants doit permettre de saturer l’espace public avec des actions sur l’ensemble du territoire en lien avec la police nationale.

La police municipale compte actuellement 92 policiers et l’effectif total devrait s’élever à 120 agents en 2018 soit un doublement des effectifs en 3 ans. Cette montée en puissance s’effectue concomitamment avec le développement de la vidéoprotection opérée par le Centre de supervision urbain. Le CSU dans ses nouveaux locaux inaugurés en juillet 2016 au sein de l’hôtel de police, rue Ernest Renan, pilote pour la ville de Reims, 120 caméras actuellement connectées, complétées en 2018 par 40 caméras supplémentaires.