Actualités

Type d'évènement

solidarité

Date

Description

Les Assises rémoises de la solidarité répondent à la volonté du Maire de Reims, Arnaud Robinet, celle de faire monter en puissance le rôle de coordinateur des divers acteurs de la solidarité porté par le CCAS, et d’impulser des synergies nouvelles à l’échelle de Reims. Selon Benoît CALMELS, délégué général de l’Union Nationale des Centres Communaux d’Action Sociale (UNCCAS), deux CCAS en France organisent une telle démarche de rencontre : celui de Cherbourg et celui de Reims.

Temps forts du programme

  • 9 h 45 : table ronde sur l’évolution de la précarité, les enjeux de la lutte contre les exclusions, l’importance de la complémentarité des acteurs sur un territoire, des politiques d’innovation sociale, en présence de François SOULAGE, Président du collectif national ALERTE et ancien président du Secours catholique, Benoît CALMELS, Délégué général de l’Union Nationale des CCAS.

    Les experts nationaux ont notamment souligné l’importance d’une vision prospective, d’une « intelligence des territoires » car les situations ne sont pas homogènes en France, d’une approche des populations aidées globale (ils parlent de « polyfragilité »), d’un travail de coordination au sein d’un même territoire, de bien partager entre acteurs sur les contextes et contraintes d’interventions spécifiques à chacun.
  • 11 h – 12 h : 5 ateliers thématiques
    Agents d’institutions et d’associations ont ensuite échangé en atelier :
    • la mobilité, facteur d’intégration dans la ville et au sein de la société,
    • l’accès aux loisirs, aux pratiques sportives et à la culture pour tous : facteur d’épanouissement personnel et de cohésion collective,
    • agir pour la santé des personnes en précarité par la prévention (notamment pour l’alimentation),
    • l’insertion sociale et professionnelle, la clé de l’intégration,
    • l’accès et le maintien dans le logement, avec des ressources financières restreintes.

Les Assises rémoises de la solidarité ont été organisées par le Centre Communal d’Action Sociale de Reims avec l’appui de l’URIOPSS Champagne-Ardenne (Union Régionale Interfédérale des Organismes Privés non lucratifs Sanitaires et Sociaux de Champagne Ardenne). Le renforcement des liens entre l’ensemble des acteurs de la solidarité à l’occasion de ces Assises sera conforté par la tenue de groupes de travail thématiques réguliers. Le but ? Concevoir des actions et outils innovants et adaptés à la situation constatée à Reims.

La ville de Reims veut développer un accompagnement au plus près des personnes fragiles
L’épicerie sociale et solidaire illustre la portée du rôle de coordinateur du CCAS. Ainsi, la gestion de l’épicerie sociale est assumée par le CCAS et, pour chaque jour d’ouverture, 15 bénévoles préparent les produits mis en vente et accueillent les bénéficiaires (sur un volant de 80 issus de différentes associations rémoises). Une plateforme mise en place il y a trois ans et pilotée par le CCAS de Reims permet aux bénéficiaires d’éviter l’expulsion locative par le versement direct au propriétaire ou au bailleur de l’attribution de secours loyer. En parallèle, est mis en place par la famille un plan d’apurement financier dans le cadre d’un accompagnement.

Les Assises de ce 23 juin vont permettre de faire émerger les enjeux et de trouver des solutions partagées au sein d’un cercle d’acteurs complémentaire de celui du comité des usagers du CCAS.