Témoignages, ouvrages et documents d'archives

Témoignages

Les témoignages ci-dessous ne peuvent être réutilisés sans autorisation 

Mon journal de police par Alfred Wolff

Du 3 septembre 1914 au 20 décembre 1916, Alfred Wolff, maître-tailleur spécialisé dans l'habillement militaire, raconte son parcours et ses journées en tant qu' agent auxiliaire de la police municipale. Affecté au commissariat du 2ème arrondissement (Cérès), il se retrouve planton-cycliste et auxiliaire au secrétariat. Il quitte Reims le 25 octobre 1914 pour Chatelaudren (Côtes du Nord), mais reprend son service à Reims le 6 novembre 1915.

___________________________________________

Compte-rendu moral de l'hôpital civil en 1914 par Emilie Maria Luigi

Une présentation du fonctionnement et de l'activité de l'hôpital civil (établi dans l'abbaye de Saint-Remi) en 2 parties ; du 1er janvier au 1er août et du 1er août au 31 décembre 1914. Madame Luigi concourt à la formation d'infirmières bénévoles avec la Croix-Rouge dès le début du mois de septembre 1914 et dirige l'activité administrative de l'hôpital.

___________________________________________

Souvenirs de Louise Dény 11 ans en 1914 par Louise Pierson-Deny

La vie vécue par Louise dans le quartier Sainte-Anne, enfant à Reims pendant la guerre 1914-1918. Ces souvenirs ont été rédigés en 1983. Ce document est une transcription de la version originale.

___________________________________________

Journal rémois par Paul Dupuis

Document familial issu de la famille Dupuis-Pérardel-Lescaillon. Marie-Thérèse Pérardel, femme d'André Pérardel, est la fille de Paul Dupuis. Ce témoignage concerne la période  du 1er septembre au 21 novembre 1914.

___________________________________________

Mon journal pendant la guerre par une Petite Soeur des Pauvres

Un témoignage très émouvant sur les mois d'août et de septembre 1914 par une religieuse au milieu de l'horreur.

___________________________________________

Lettre du 9 octobre 1914 par Dujardin

Négociant en vins de champagne 39 rue du Barbatre, il relate les évènements qui se sont déroulés à Reims entre le 4 septembre et le 9 octobre 1914.

___________________________________________

Lettre du 2 mars 1915 par le cardinal Luçon
Il décrit dans cette lettre le bombardement du 17 février 1915 mais surtout celui de la nuit du 1er au 2 mars 1915 à Reims, encore sous le choc, et Lettre du 27 juin 1917

___________________________________________

Carnet de campagne 1 et carnet de campagne 2 par Félicien Malcuit
Brigadier fourrier au 4e régiment de hussards 1re brigade légère  4e division de cavalerie, entre le 27 janvier 1915 et le 16 juillet 1919.
Outre la desription des mouvements de son régiment, il fournit de nombreux détails sur la logistique (ravitaillement, armement, matériel,...).

___________________________________________

Carnet 1915 - Carnet 1916 - Carnet 1917 de César Risbourg

Comptable en l'étude de Maître Mandron, située rue Henri IV/boulevard Désaubeau. Il assure pendant la guerre la garde de cette étude, y logeant parfois, sa propre maison se situant 77 boulevard Jamin. Marié à Fernande, il deux filles, Georgette et Germaine, et un fils, Georges, qui sera tué à la guerre.Il tient minutieusement à jour ce carnet y notant tout ce qui se passe à Reims au quotidien : tirs, bombardements, bruits de canonnade ou absence de toute action, lieux des points de chute des obus, marmites et autres shrapnells, victimes et dégats, temps qu'il fait, arrivée et départ de troupes, survols d'avions, tout en laissant percer ses attentes, ses déceptions, la monotonie de la vie et le sentiment d'abandon qui souvent prévaut.

Extrait du 19 mai 1916  : "Il fait un temps superbe et il est vraiment malheureux quand on voit comme aujourd'hui la nature en fête de voir la mort perpétuellement suspendue sur la tête des siens et sur la sienne propre et rien ne fait prévoir aucun changement ni pour maintenant ni pour plus tard, devons-nous donc vivre et mourir sans changement de situation, cela devient atroce".

___________________________________________

Carnet de guerre 1914-1915 de César Manteau (25 août 1914-11 mars 1915)

Carnet de guerre 1915 de César Manteau (11 mars-14 septembre)

Carnet de guerre 1915-1916 de César Manteau (14 septembre 1915-12 avril 1916)

Cahier n° 2 1916 de César Manteau (11 juillet-4 septembre)

Cahier n° 3 1916 de César Manteau (4 septembre-29 novembre)

Carnet de guerre 1918 de César Manteau (16 janvier-7 octobre)

Annonces faites au tambour  1914-1915 recopiées par César Manteau (1er septembre 1914-21 aout 1915)

Annonces faites au tambour   1915-1916 recopiées par César Manteau (22 août 1915-6 mai 1916)

 

Vivre sous l'occupation : César Manteau exerçait en 1914-1918 son ministère de curé à Le Thour, village au sud des Ardennes sur l'Aisne en bordure de la ligne de front. Il écrivit des carnets de guerre tenus au jour le jour sous l'occupation.

____________________________________________

Carnet 1914 de Renée Muller (19 juillet-10 septembre)

Feuillets 1914 de Renée Muller (septembre)

Carnet 1914-1916 de Renée Muller (31 octobre 1914-30 mars 1916)

 Renée Muller née en 1896 à Isse (Marne), morte à Reims en 1996, est la fille d'Aristide Muller, garde particulier au château de Vrilly situé près de Taissy, et d'Anna Redinger, tous deux Lorrains. Elle épousera en 1920 à Saint-Léonard Albert Hardy, militaire de carrière. Le château de Vrilly appartenait à la famille des négociants rémois Warnier.

 

_________________________________________

Carnet de guerre 1914 d'André Ragot (août 1914) 
Carnet de guerre 1914 d'André Ragot (18 septembre-14 décembre)
Carnet de guerre 1914-1915 d'André Ragot (6 décembre 1914-23 avril 1915)
Carnet de guerre 1915 d'André Ragot (25 avril-22 août 1915)
Carnet de guerre 1915-1917 d'André Ragot (3 septembre 1915-4 février 1917)

André Ragot est né à Reims en 1892, décédé en 1981. Après des études à Reims à l'Ecole régionale des arts industriels, il est reçu en 1912 à l'Ecole nationale des arts décoratifs à Paris. En 1913 il effectue son service militaire en tant que sapeur-téléphoniste  au 8e régiment du Génie au Mont Valérien.
Démobilisé en avril 1919, il reprend ses études à Paris. Il obtient son diplôme d'architecte DPLG en 1923 et effectue sa carrière à Reims et Charleville. Il est un important architecte de la reconstruction de Reims dans l'entre-deux-guerres. Il est le gendre de Paul Dupuis et le cousin d'Eugène Auger.

Ouvrages et documents d'archives

Bibliographie :

Bibliographie sélective d'ouvrages et de brochures en lien avec la guerre 1914-1918, conservés et consultables aux Archives de Reims pendant nos horaires d'ouverture.

Documents d'archives en ligne :

Délibérations municipales 1914-1918

Registres des arrêtés de la mairie de Reims, 29 juillet 1914 au 11 novembre 1920

Livre d'or des infirmières victimes de leur dévouement (1924) "Monument à la gloire des infirmières françaises et alliées victimes de leur dévouement 1914-1918". Livre d'or des femmes tombées au champ d'honneur faisant apparaître les noms des infirmières françaises et alliées qui ont péri pendant la Première Guerre mondiale. Il s'agit du livre d'or mentionné sur le monument édifié à Reims esplanade Cérès, qui comporte cette phrase gravée "La Ville de Reims garde pieusement en ses archives le livre d'or des nobles femmes tombées au champ d'honneur". Pays représentés : Belgique, Angleterre, Afrique du Sud, Australie, Canada, États-unis d'Amérique, France, Italie, Roumanie.
Monument exécuté par Charles Girault, architecte et Denys Puech, sculpteur.

Liste des 4567 Rémois victimes de la guerre 1914-1918 parue dans le quotidien "Le Nord-Est" du 1er juin 1930 (3827 militaires et 740 civils).

 

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?