Ce qui change à la rentrée

Quelque 15 000 élèves font leur retour sur les bancs des écoles rémoises en ce mois de septembre. Résumé des principaux changements, entre ouvertures et fermetures de classes, mais aussi importants travaux dans certains établissements scolaires.

Type d'évènement

Scolarité

Comme chaque année, les vacances scolaires ont été l’occasion de réaliser des travaux et de renouveler les équipements pour préparer la rentrée dans les  meilleures conditions. Le rythme a été particulièrement soutenu cet été puisque pendant deux mois, ce sont plus de 70 écoles qui ont bénéficié d’améliorations et de travaux d’entretien. « Rien que pour la conservation du patrimoine bâti, la ville de Reims a investi 4,2 millions d’euros afin de préserver l’état des  établissements et d’offrir aux écoliers, aux enseignants et au personnel un cadre de travail agréable », souligne Véronique Marchet, première adjointe au maire  délégée à l’Éducation.

L’un des chantiers les plus importants s’est déroulé dans le groupe scolaire Docteur Roux, qui a vu le remplacement de la chaufferie, des  réseaux, des radiateurs, mais aussi des travaux de menuiserie, de peinture, sans oublier la réfection des cheminements extérieurs et la mise en accessibilité de  l’ensemble du site. De son côté, l’école élémentaire Joliot Curie a connu, en plus d’un premier étage refait à neuf, quelques changements de disposition au rez- dechaussée, avec l’installation de cloisons pour accueillir les classes de CP et CE1 dédoublées.

Ça bouge dans les classes
Le dédoublement des classes de CP et de CE1 est une mesure voulue par l’éducation nationale qui a été instaurée en 2017 pour faciliter les apprentissages et la réussite des élèves dans les zones d’éducation prioritaire. Elle se traduit cette rentrée par le dédoublement de 13 classes de CE1 en CE1 dits « REP + » et de 7 CP qui deviennent des « CP REP ». A ces derniers s’ajoute un CP dédoublé dans l’école élémentaire Général Carré, conformément à une volonté de la
municipalité qui veut permettre aux jeunes élèves d’apprendre dans les meilleures conditions. Dans ces classes, les effectifs sont réduits et tournent autour de douze élèves. La rentrée est aussi l’occasion de prendre connaissance de la carte scolaire décidée par l’académie de Reims.

A ce stade, le nombre d’ouvertures envisagées viendrait plus que compenser les fermetures potentielles mais la situation exacte pour cette rentrée 2018 ne sera connue qu’à la mi-septembre, après les inscriptions des derniers retardataires et celles, éventuelles, d’enfants nouvellement arrivés à Reims. Au total, on dénombreenviron 6 000 élèves en maternelle et environ 9 300 élèves en élémentaire, soit plus de 15 000 élèves qui fréquentent les 104 établissements scolaires rémois.