La musique s’invite dans les parcs rémois !

Après le Kiosque du parc de la Patte d’Oie, quatre nouveaux pianos ont été installés dans la parcs et jardins de la ville. Aujourd'hui découvrez le piano du Parc Léo Lagrange, sur lequel l'artiste SER a réalisé une oeuvre de street art.

Type d'évènement

Espaces verts

Qui est SER, l'artiste qui a "customisé" le piano :

Après un cursus en arts appliqués à Caen, SER arrive sur le quartier Croix-Rouge en 1997. Il travaille à la Rafale et Ethnic’s en tant qu’animateur, puis technicien et devient intervenant spécialisé.

En 1998, il commence le graff à Dijon lors d’une battle. En 2008, SER se met à son compte en tant que graphiste professionnel.

Depuis, 2005, il sillonne l’Europe pour peindre des fresques. Il est invité au Battle international de graffiti de Lille en 2013 et fait étape au Battle sketch de Nancy jam bazin ou encore à Back to the books au Luxembourg (dédié au « style writing »).

SER sillonne les festivals européens et internationaux : le festival Kosmopolite deBagnolet, le festival Les Bozar de Mulhouse et le festival international d’art graffiti ONO’U à Papeete (Tahiti) en 2014.

S’il est un artiste actif dans de nombreux pays, SER n’en oublie pas son quartier et sa ville en se mobilisant localement dans de nombreux projets :  

Entre 2008 et 2009, il se consacre à trois projets sur le territoire : la décoration de la gare Maison-Blanche, la fresque la place Jean Moulin dans le quartier Cernay-Europe et celle de la place des fleurs à Betheny.

Pour les 90 ans de Reims Habitat en 2011, SER réalise avec 10 autres graffeurs des graffs sur plusieurs panneaux de chantier sur le thème « des premières maisons de Maison Blanche aux constructions BBC de Croix-Rouge ».

En 2011-2012, il réalise avec le Musée des Beaux-Arts et la maison de quartier Croix-Rouge - dans le cadre de « Cultures urbaines » soutenu par le CUCS et ERDF un projet de transmission du savoir et de découverte des œuvres du musée pour plusieurs groupes de jeunes entre 10 et 28 ans. Des graffitis sur toiles sont créés en écho aux œuvres du musée et le projet s’achève par une double exposition : l’une au musée, l’autre au sein du quartier à la médiathèque Croix-Rouge.

Dans le cadre de l'opération Orgeval (re)fait le mur (avec le soutien de la Ville de Reims, Reims Habitat, l'Association des Maisons de Quartier et des mécènes comme Eiffage et GrDF), une fresque a été recréée sur le mur du 49 rue du Dr Schweitzer, et inaugurée en septembre 2012. Il s’agit d’une collaboration artistique entre SER, Marie-Pierre Gabeur, et Emmanuel Serpe.

SER répond aussi à des commandes privées : parmi elles, une grande pour l’entreprise L’Orange Bleue en 2014, une autre pour ERDF (devenue Engie) en 2014 et une pour l’entreprise Aubade en 2016 ou dernièrement le concessionnaire BMW à Reims .

En 2017, il est le coordonnateur d’un grand projet graff sur Reims : ZI Artiste lancé par l’association Port-Sec La Husselle de Reims et soutenu par Prisme sur le thème « L’Industrie d’hier et d’aujourd’hui ». A cette occasion, il fait venir à Reims près de 60 artistes graffeurs du monde entier (France, Maroc, Belgique). Il en résulte une fresque de 800 mètres carrés installée rue Philippe, près de la Cartonnerie.

SER est passionné par le graffiti et notamment la lettre, la calligraphie, il y consacre sa vie. Il est aujourd’hui reconnu internationalement pour ses créations, mais il continue de se préoccuper avec passion de la transmission aux plus jeunes.

En savoir plus :