Le patrimoine végétal des Promenades

Conserver, régénérer, développer, tels sont les principes retenus pour le renouvellement végétal des Promenades.

Type d'évènement

Espaces verts

La forte densité d’arbres au sein des Promenades constitue leur caractéristique principale et leur confère une valeur de patrimoine et le classement en « espace boisé ». Le projet prend appui sur cette richesse végétale comme support de projet et d’ambiances. La trame arborée existante conditionne le positionnement des cheminements, kiosques, éléments de mobilier et massifs plantés, afin de limiter au maximum les potentielles dégradations des arbres.

Composés de plusieurs essences, les mails sont aujourd’hui très hétérogènes. L’étude approfondie du site montre un patrimoine végétal disparate et partiellement dépérissant. Dans une optique de renouvellement d’une trame arborée, deux types d’interventions sont combinées :

  • le renouvellement complet des alignements :
    > le long des boulingrins : les nombreux arbres manquants et malades obligent à replanter intégralement ces alignements.
    > le long du boulevard Foch : les tilleuls en place sont malades et atteints de chancre (maladie cryptogamique), leur espérance de vie et leur stabilité en sont menacées, le projet prévoit ainsi leur remplacement.
  • la valorisation avec une recomposition spatiale des masses arborées
    Au sein de la lisière Sud (actuel parking), la trame d’arbres est conservée. Le projet vient replanter certains arbres manquants mais pas de façon systématique : l’absence d’arbres crée des clairières et des  espaces disponibles que le projet utilise pour l’implantation d’espaces tels des aires de jeux.

Le projet est cohérent avec l’intégrité historique et patrimoniale des lieux et respecte ainsi la composition initiale des Promenades.

Au total, 420 arbres cohabiteront sur les Promenades Jean-Louis Schneiter, contre 313 actuellement ; 95 au square Colbert, contre 90 aujourd’hui.

Les nouvelles essences
Les nouvelles plantations permettent d’apporter de la diversité botanique, par souci de richesse écologique et pour éviter les problèmes liés aux mails mono spécifiques et les risques de propagation en cas de maladies et d’aléas climatiques.

Les nouvelles plantations autour des Boulingrins : chêne chevelu, chêne Lombard. Les marronniers, trop fragiles (sensibilité aux maladies) sont remplacés par des chênes chevelus plus adaptés à la configuration. Leur taille à la plantation sera de 4 à 5 m et la circonférence de leurs troncs de 25 à 30 cm.

Les nouvelles plantations boulevard Foch : tilleuls à petites feuilles (Tillia cordata)

Les nouvelles plantations complétant la trame arborée existante : sophora du Japon (Sophora japonica), charme commun (Carpinus belutus), alisier de Suède (Sorbus intermedia), cormier (Sorbus domestica), alisier blanc (Sorbus aria)