"MéTAMORPHose" de Angélique Jung, artiste plasticienne

Type d'évènement

Culture

Après « Les expressions populaires » et « Les p'tites bonnes femmes », cette nouvelle série de sculptures se propose d'explorer l'humain et ses possibles métamorphoses dans le monde contemporain. Jusque récemment les hommes-animaux peuplaient nos imagi-naires : les Fables de La Fontaine, « Rhinocéros » de Ionesco, « L'albatros » de Baude-laire, de nombreux artistes se sont servis de l'animalité pour parler de l'humanité. A l'heure où certaines espèces animales sont en voie d'extinction, où le monde vivant est en danger, que reste-t-il à l'humain pour se raconter ? Pour se transformer ? Dans le règne de l'objet-roi et de la consommation excessive, quelles sont les métamorphoses imaginables pour l'espèce humaine ? L'humain est-il finalement devenu une marchandise comme les autres ?

Autant de questions qui alimentent cette nouvelle recherche.

 

Un mot sur l’artiste :

Angélique Jung travaille le calcaire depuis vingt ans. Elle a expérimenté tous types de pierres tendres et dures. Désormais, elle sculpte des pierres locales, la pierre de Jaumont et la pierre de Savonnières. Toutes les sculptures sont taillées exclusivement à la main. En cette époque où la machine remplace les hommes dans toutes leurs activités, il lui était essentiel de préserver un savoir-faire manuel, malgré le souci de rentabilité et de vitesse si chères au 21ème siècle. Par ailleurs, de nombreux dessins réalisés à l'encre viennent étoffer ses recherches plastiques.