Le Luchrone

Emblématique, cette oeuvre lumineuse, création d'Alain Le Boucher, est en cours de rénovation grâce au concours du lycée Saint-Jean-Baptiste de la Salle et du club de mécènes Prisme.

Depuis 2014, la ville de Reims s’est engagée dans la rénovation de l’œuvre monumentale d’Alain Le Boucher, Le Luchrone. Emblématique, cette oeuvre lumineuse, restaurée grâce au concours du lycée Saint-Jean-Baptiste de la Salle et du club de mécènes Prisme, va retrouver les espaces publics de la ville.

Un nouveau Luchrone ?

Le Luchrone est une oeuvre qui appartient au mouvement de l’art cinétique. Apparu dans les années 1950, l’art cinétique a mis en avant des oeuvres d’art mobiles ou qui utilisaient le mouvement. Pour le Luchrone, le mouvement est celui de la lumière.

Le Luchrone est constitué d’une structure en acier inoxydable, support de 324 points lumineux. Une avancée notable de la rénovation de l’œuvre est le passage de ces lumières en technologie LED, permettant une durée de vie allongée de chaque ampoule et surtout permettant un meilleur dosage de la quantité de lumière émise.

L’œuvre est à la fois la sculpture et la symphonie de lumière qui sera jouée en continu. Grâce à un langage informatique spécifique, Alain Le Boucher a composé une partition complète, qui dirige chaque ampoule indépendamment, sans rien laisser au hasard. C’est donc une nouvelle œuvre lumineuse qui vient prendre vie sur la structure datant de 1989.

Une restauration originale

En 1989, lors de la conception du Luchrone, l’artiste avait travaillé avec des élèves du lycée technique Val-de-Murigny ainsi qu’avec des élèves de l’IUT de Reims. Ils avaient activement participé à la conception et la construction de l’œuvre. Il était fondamental de rester fidèle à l’esprit de l’aventure initiale, et il fallait qu’un projet pédagogique puisse accompagner la restauration du Luchrone.

Le partenariat conclu avec le Lycée Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle a permis de faire de la restauration de l’œuvre l’objet-même du travail de près de 10 classes du lycée : élèves en bac professionnel, élèves en CAP ou encore apprentis en formation professionnelle. Le Lycée Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle est allé au bout de son engagement en proposant des aspects techniques de la restauration comme sujet du baccalauréat. Les élèves travaillent à la fois sur la conception des solutions, mais aussi sur la réalisation, et les manipulations sur le Luchrone sont alors effectuées sous la conduite des professeurs.

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Où voir le Luchrone ?

Le Luchrone est actuellement en cours de rénovation sur le site du Lycée Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle. 

Le Luchrone de nuit :