Restauration de l'église Saint-Maurice

Travaux de restauration de la façade et de la verrière principales de l’église Saint-Maurice.

L'histoire

L’église Saint-Maurice, rescapée de la Grande Guerre

La fondation de l’église Saint-Maurice remonte probablement aux origines de la chrétienté, à Reims. Prieuré des bénédictins de Marmoutier, à partir du XIIe siècle, l’édifice devient propriété des jésuites en 1615. À l’expulsion de l’ordre (1764), la paroisse devient propriétaire de l’ensemble du bâtiment. À la Révolution française, l’église subit peu de dommages.

Des objets mobiliers provenant d’autres établissements religieux sont accueillis dans le lieu, comme
les stalles et les boiseries de Saint-Nicaise, les toiles de l’abbaye Saint-Pierre-les-Dames, etc.

Fortement remaniée au XIXe siècle par l’architecte Narcisse Brunette, l’église sort indemne des bombardements de la Grande Guerre. Un incendie en 1942, dont les causes demeurent obscures, en fait disparaître la tour-clocher.

Le vitrail principal

Le vitrail principal ne possèdait  plus que trois panneaux. Grâce à un dessin retrouvé à la Bibliothèque Nationale de France, il a été possible de reconstituer précisément la scène originelle du vitrail datant du XIXème siècle. Le dessin représente Saint-Maurice et ses compagnons de la légion thébaine revenant du champ de bataille.

La ville de Reims, en partenariat avec la Fondation du patrimoine, a souhaité redonner vie au puit de lumière que constitue le vitrail principal tout en respectant son attrait historique.

  • Coût global d’opération : environ 300 000 euros HT.

Le Saviez vous ?

L'appel aux dons a permis de recollecter 72 937€ , soit près de 24% du montant total du projet.

autour de 88 donateurs particuliers

et 12 entreprises donatrices

 

Les mécènes de l'église Saint-Maurice

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?