Projet de réaménagement des Berges de Reims

L’engagement du deuxième mandat d’Arnaud Robinet était de faire de Reims une ville plus respectueuse de la nature. L’un des axes majeur est la reconquête du canal et la création des Berges de Reims afin de connecter la ville à l’eau.

Concertation autour du projet

Trois grandes étapes de concertation sur ce projet ont été organisées :

  1. Un premier échange qui a eu lieu le le 27 juin au stade Auguste Delaune. Télécharger le compte-rendu et le support de présentation diffusé à cette occasion.
  2. Une seconde étape qui a eu lieu le 18 septembre au complexe René Tys. Télécharger le compte-rendu 
  3. Enfin la réunion de restitution de la concertation qui s’est déroulée le 13 novembre au Conservatoire à rayonnement régional. Télécharger le compte-rendu

Un dossier de concertation accompagné d’un registre a par ailleurs été mis à disposition sur format papier et numérique du 4 septembre au 2 octobre 2023.

Afin de reconquérir cet espace, plusieurs études ont été faites et amènent à la conclusion que le pont de Gaulle doit être détruit. Il sera remplacé par une passerelle qui permettra aux Rémoises et aux Rémois de profiter d’un espace qui relie les deux rives de manière sécurisée, qui favorise les modes actifs et qui développe les activités de loisirs autour du Port de Reims. Le projet des Berges de Reims se situera entre le pont de Venise et le pont de Gaulle. Une concertation est prévue à partir de 2023 afin de permettre aux habitants d’exprimer leurs attentes, préoccupations, propositions afin d’enrichir et de co-construire le projet.

Les contours de ce projet : créer une porte métropolitaine en réaménageant le port, vecteur d’un nouvel espace de vie

Le secteur des Berges de Reims se trouve au croisement de deux systèmes urbains : d’un côté le canal et la Vesle, de l’autre le centre-ville et le poumon vert des Promenades réaménagées. De par cet emplacement stratégique, le Port de Reims a le potentiel de devenir une réelle centralité urbaine à l’échelle du Grand Reims, en devenant un lieu de repères majeurs où il fait bon vivre au bord de l’eau, un lieu de rencontres et d’activités exceptionnelles. Le réaménagement des Berges de Reims sera la première pierre d’un nouveau chapitre visant à reconnecter la ville à l’eau.

6 axes d’actions pour la mutation de ce secteur ont guidé les propositions :

  • connecter les Berges de Reims au centre-ville
  • repenser les usages du pont de Gaulle pour favoriser les modes actifs
  • créer un lieu d’exception au bord de l’eau
  • donner de l’ampleur au Port et réduire son caractère routier. Introduire des nouveaux usages
  • anticiper la mutation de la Traversée urbaine
  • reconnecter la rive Sud au port et reconquérir les rives de la Vesle

Le projet des Berges de Reims s’articule autour de la création de plusieurs espaces : 

  • Une promenade au bord de l’eau, le long du canal, tout en intégrant les spécificités du fonctionnement portuaire. L’idée est de recréer un quai piétons sur le canal afin de pouvoir à nouveau se promener et s’assoir en bord de canal et d’offrir une large bande active à différents usages avec des activités pour tous les âges, des animations multiples…
  • Une place sur le canal, centre d’attractivité, faisant apparaitre l’eau dans la perspective de l’axe Libergier et de la Cathédrale et une ouverture des vues vers le Port. L’eau y sera scénographiée, avec notamment l’ambition de susciter la curiosité depuis l’axe de la rue Libergier pour attirer habitants et touristes vers l’espace Port magnifié.
  • Une requalification du boulevard Paul Doumer donnant une large place aux piétons et cycles, autorisant une réelle activation des rez-de-chaussée des immeubles, et redonnant un socle végétal au bâti,
  • Un jardin aquatique sur la rive Sud du canal, permettant d’élargir l’épaisseur de la Coulée verte et d’offrir un fond de scène apaisant pour l’espace Port. L’ambition est de végétaliser la berge immergée pour y créer un jardin d’eau ponctué de pontons pour la pêche ou le repos.
  • Le pont de gaulle sera supprimé en 2024 et laissera la place à une nouvelle passerelle réservée aux modes actifs de déplacement. 

Quelques chiffres clés du projet :

  • Surface de projet : environ 9,8 ha
  • Surface redonnée à l’espace public suite à l’aménagement : environ 2,5 ha
  • Jardin aquatique créé : env. 8 500 m2
  • Objectif de plantation de 200 arbres environ
  • Arbres existants préservés
  • 3 à 4 M € pour la destruction du pont de Gaulle
  • 9 à 10 M € pour la construction de la passerelle auxquels s’ajoutera le coût des aménagements des espaces publics, dont le montant sera déterminé à l’issue de la concertation avec les habitants de Reims et du Grand Reims.

Une concertation d'ampleur

Ce projet structurant nécessite une concertation large, dont les objectifs sont de :

  • Présenter les ambitions du projet des Berges de Reims à l’ensemble des personnes concernées : habitants, usagers, et toutes autres personnes concernées.
  • Permettre à la population d’exprimer ses attentes, préoccupations, propositions, répondre aux interrogations, enrichir et co-construire le projet.

Les modalités de concertation prévues auprès des habitants, associations locales et toutes autres personnes concernées sont notamment les suivantes :

  •  L’organisation de plusieurs rencontres publiques :
    • Premier temps de concertation le 27 juin 2023
    • Deuxième temps, le lundi 18 septembre prochain, au complexe René Tys 
    • Troisième temps, la restitution au mois le 13 novembre 2023 au conservatoire.

Plus qu’un nom, les Berges de Reims constituent un véritable projet qui répond aux attentes des Rémoises et des Rémois et intègre les nouveaux besoins en laissant la part belle aux mobilités douces, à la végétation et aux espaces de fraîcheur dans l’esprit de ce que nous avons fait pour les Promenades mais également dans les nombreux autres projets que nous portons avec « Reims Nature » pour que chaque Rémois dispose d’un espace vert à moins de 300 m de chez lui.
Nous souhaitons que ce port devienne un lieu de rencontre et de convivialité, un espace pour les familles, un îlot de fraîcheur bordé par l’eau et des espaces végétalisés »

Arnaud Robinet, Maire de Reims


« Le projet des Berges de Reims porte une véritable ambition en matière de mobilités douces et nouvelles mobilités avec l’envie de redonner une vocation fluviale à nos mobilités. Il sera aussi l’occasion d’agir concrètement contre les îlots de chaleur et offrir « un véritable poumon vert » tout au long du canal et de la Vesle. Il s’intègre dans le projet de territoire qui a pour ambition de rendre le Grand Reims plus résilient, plus respectueux de son environnement. »
Catherine Vautrin, Présidente du Grand Reims

Dernière mise à jour : 15 janvier 2024

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?